CR GRAVELINES - CCRB 95 - 73

Des chiffres qui parlent !


Le basket est un sport de stats. En voici quelques unes qui expliquent en partie la lourde défaite (22 points) subie à Gravelines.


GRAVELINES. – Gravelines-Dunkerque bat Châlons-Reims 95-73 (26-18, 22-22, 30-15, 17-18).


GRAVELINES : 37 paniers sur 70 dont 12 sur 28 à trois points. 9 lancers francs sur 11. 25 fautes (Eliminé : Tsintsadze). 32 rebonds (Dove, Aboudou 6). 19 passes décisives (Mukubu, Albicy 4). 10 balles perdues.


Albicy 6, Sy 8, Aboudou 10, Gray 26, Dove 18 puis Mokoka, Paschal 4, Mukubu 9, Brown 6, Tsintsadze 8, Morency


CCRB : 35 paniers sur 59 tirs dont 7 sur 21 à trois points. 16 lancers francs sur 26. 15 fautes. 39 rebonds (Gordon 12). 10 passes décisives (Mc Connell 3). 19 balles perdues.


Richard 14, Bamba 9, Gordon 7, Mc Connell 9, Florimont 6 puis Lesca 6, Young 19, Antic 1, Todic 2, Morandais.


 


Pas besoin d’être grand clerc pour comprendre que le CCRB a abandonné toute idée de qualification pour les huitièmes  au retour du vestiaire. Les deux premières périodes de dix minutes avaient offert un petit avantage aux Gravelinois (48-40) mais tout n’était pas encore dit ! L’affaire n’allait pas tarder à être ficelée lors du troisième quart dominé de la tête et des épaules (30-15) par les Nordistes, notammentpar  leur intérieur Dove. L’éclat était rédhibitoire.


Les Marnais eurent beau remporter l’ultime quart (17-18), rien ne pouvait remettre en question la qualification gravelinoise. Explications en quelques chiffres.


 


2


Pour ses neuf premières minutes sous le maillot du CCRB, Miroslav Todic a montré qu’il avait besoin… de temps. Un panier sur deux tirs (2 pts), un rebond, deux balles perdues : l’international bosnien n’a pas donné sa pleine mesure. Normal quand on découvre (en compétition) ses nouveaux partenaires et que l’on a été récemment freiné physiquement par une blessure.


 


9


Tous les Ccrbistes sauf Michel Morandais ont alimenté la marque marnaise. Cette « diversité » est une bonne chose. Face à Gravelines, les leaders naturels ont été Young (19 pts à 7/11) et Richard (14 pts à 5/8). Mais, il faudra maintenant améliorer le pourcentage de réussite derrière la ligne à 6,75 m (33 %). Dans ce secteur, les Marnais ont souffert de la comparaison avec leurs hôtes (42,9 %) emmenés par l’ex-Dijonnais Steven Gray (26 pts - 5/12 à trois points) et le solide intérieur Dove (18 pts à 8/10).


 


12


Drew Gordon fera partie des meilleurs rebondeurs de Pro A s’il continue sa moisson à ce rythme. Mercredi soir, il a confisqué 12 ballons à ses rivaux (dont 4 rebonds offensifs).


15


Les Champenois n’ont été que peu sanctionnés par les arbitres (15 fautes). Manque d’agressivité ? Ce qui est sûr, c’est qu’ils ont bu la tasse lors du troisième quart remporté 30 à… 15 par les Nordistes.


 


19


C’est le nombre de ballons égarés en route par les Ccrbistes. Trop, beaucoup trop surtout face à une formation qui n’a pas l’habitude de se poser des questions et qui adore le jeu en première intention (28 tirs pris derrière l’arc de cercle). 19 ballons perdus, c’est 9 de plus que les Nordistes !


19 c’est également le nombre de passes décisives délivrées par les hommes de Christian Monschau (contre 10 aux Marnais).


 


62


Le pourcentage de réussite aux lancers francs des hommes de Nikola Antic. Un chiffre à améliorer rapidement sinon les futurs adversaires du CCRB n’hésiteront pas à durcir leur défense, notamment dans la peinture (Gordon 3/8, Florimont 0/2).


 


10


C’est le nombre de jours qui séparent les Ccrbistes de l’ouverture officielle du championnat. Dix jours qui ne seront pas de trop pour gommer les imperfections avant un déplacement périlleux à Pau.