CCRB-MONS 89-77

Ça pétille à Vittel !


Le CCRB n’a pas tremblé face aux Belges de Mons Hainaut. Ils disputeront la finale du tournoi de Vittel samedi soir contre le Sluc Nancy.


VITTEL. – CCRB bat Mons Hainaut 89-77 (22-21, 27-16, 22-22, 18-18).


CCRB : 33 paniers sur 61 tirs dont 8 sur 22 à trois points. 15 lancers francs sur 29. 33 rebonds (Gordon 8). 19 passes décisives (Richard 6). 7 balles perdues.


Lesca 5, Morandais 11, Richard 15, Gordon 19, Florimont 10 puis Antic 2, Young 16, Bamba 6, Mc Connell  5.


 


Battus lors de leur première sortie mardi soir, les Ccrbistes se sont rapidement repris. Vendredi en fin d’après-midi, les hommes de Nikola Antic  ont dicté leur loi au finaliste du dernier championnat belge, Mons Hainaut grâce à un deuxième quart énergique remporté 27-16.


Dans le sillage d’un Alex Young (12 points avant le repos) très adroit (5/6 dont 2/3 à trois points) et d’une raquette séduisante et pétillante (11 pts pour Drew Gordon  et 8 pour Florimont au cours des vingt premières minutes), le CCRB s’est porté aux commandes assez rapidement (12-8, 5e ; 22-21, 10e ; 39-28, 15e ; 49-37, 20e) pour ne plus les lâcher.


LA REVANCHE DE 2014


Le mal était fait pour les Belges qui allaient faire jeu égal avec les Marnais au cours du second acte (40-40). La solide prestation de Patrick Richard après le repos  (13 pts – 3 / 4 derrière l’arc) ne laissait aucun espoir aux Belges. D’autant que Bamba confirmait ses qualités et que Gordon poursuivait son festival (19 pts – 8 rebonds au total).


Nikola Antic était, bien sûr, satisfait de la bonne gestion de sa troupe (7 balles perdues seulement – 54 % de réussite) : « On a trouvé les systèmes pour exploiter nos qualités individuelles ».  Un bon point qu’il s’agira de valider ce samedi (20 heures) contre le Sluc Nancy (vainqueur de Ludwigsburg dans l’autre demi-finale, 80-71) pour une revanche de l’édition 2014 remportée par les Lorrains 75-71.


Pour atteindre cet objectif, les Ccrbistes devront améliorer quelques secteurs, comme celui des lancers francs. Contre les Belges, les Marnais se sont montrés habiles dans l’art de provoquer les fautes (17 pour le trio Richard – Gordon – Mc Connell) mais ils n’ont transformé que 15 des 29 lancers qu’ils ont eus à tenter !