PREVIEW CCRB- PAU

Victoire rime avec espoir


En battant Pau-Lacq-Orthez mardi soir à Reims, le CCRB pourrait continuer à croire à une qualification pour les play-offs. A condition que ses adversaires directs commettent quelques faux pas…


Aussi tenu soit-il, le fil qui relie les espoirs de play-offs des Ccrbistes à la réalité des trois dernières journées est encore d’actualité. Pour Michel Morandais et ses partenaires, cette possibilité d’intégrer le Top 8 passe par trois succès lors des trois dernières journées. Mais pas que ! Il faudra également que les adversaires directs des Marnais pour un strapontin trébuchent une fois ou deux. Au vu des calendriers respectifs de Gravelines-Dunkerque, du Mans, de Paris-Levallois, de Dijon et de Chalon-sur-Saône, une infime chance existe.


En attendant, les hommes de Nikola Antic n’ont pas de questions à se poser. Ils doivent battre Pau-Lacq-Orthez demain samedi (20 heures à René-Tys). Malheureusement, comme lors de la dernière journée (défaite 87-66 à Paris) et comme pour les deux suivantes, ils seront privés de Tasmin Mitchell., souffrant du genou à la suite d’un choc à l’entraînement avec Darryl Watkins.


LA DEFENSE DES MENEURS


Le coach du CCRB devra donc à nouveau pianoter sur son roster. Donner plus de temps de jeu dans la peinture à Da’Sean Butler par exemple. Ou lancer son fils Luka dans la bataille aérienne. C’est dans les raquettes que le sort de la partie pourrait donc se jouer. Tyler Cain (2,03 m), Alpha Kaba (2,05 m), Charles-Henri Bronchard (2,00 m), Antywane Robinson (2,00 m) ou encore Kader Sylla (2,05 m) voudront imposer leur physique sous les deux cercles. La réponse de Watkins et de Florimont, les intérieurs de métier, sera donc  déterminante.


Le combat périphérique sera également important. Inefficaces devant Nicolas Lang mardi soir à Paris (6 sur 8 derrière l’arc de cercle), les Marnais devront avoir trouvé des solutions pour ne pas être punis par les gâchettes Marko Simonovic, David Denave ou autre Sami Driss. Reste à savoir si ces « spécialistes ès shoots longue distance » recevront de bons ballons de la part de leurs chefs d’orchestre, l’Américain Kevin Dillard et Yannick Bokolo…  Une défense féroce des meneurs  Sharaud Curry et Rémi Lesca - qui retrouvera pour l’occasion son club formateur – permettrait aux Ccrbistes de résoudre une partie du problème palois.


SE BATTRE ET… GAGNER


Ils ne doivent pas espérer que leurs hôtes du soir leur fassent des cadeaux. Libérés de toute pression, les Béarnais viennent de s’offrir… Paris-Levallois et Dijon. Et puis, ils doivent toujours se souvenir de leur cauchemar de l’aller : à la 29e, ils menaient 72-48. Onze minutes plus tard, ils regagnaient les vestiaires tout penauds avec une cruelle défaite (83-91) !


« Notre but est de finir en beauté », résume Nikola Antic. « On a fait un beau championnat et nous devons nous battre jusqu’au bout pour conserver la meilleure place possible ». Se battre et surtout gagner contre les Béarnais de Claude Bergeaud. « Si on y parvient, il y aura toujours la possibilité d’aller en play-offs ». Et s’ils n’y parviennent pas, les Ccrbistes devront continuer à travailler et se servir de la fin de la saison pour commencer à préparer l’avenir…