Rémi LESCA et Gary FLORIMONT prolongent au CCRB

Rémi et Gary rempilent


Le CCRB gardera son axe 1 – 5 français la saison prochaine. Lesca et Florimont ont prolongé leur contrat d’un an.


Les bons résultats et le maintien confortable acquis bien avant le terme de la saison ont un énorme avantage : ils permettent au CCRB de brosser le profil de son équipe « saison II en Pro A » sans se précipiter mais sans perdre de temps non plus.


Aujourd’hui, le club du président Gobillot possède son coach (Nikola Antic qui a resigné pour deux saisons), son capitaine (Michel Morandais à qui il reste une saison de contrat) et deux éléments qui viennent de prolonger leurs contrats d’une année supplémentaire : Rémi Lesca et Gary Florimont.


L’axe 1-5 JFL, arrivé l’an passé avant que la wild card de la LNB ne propulse l’union marnaise au sein de l’élite haxagonale, a donc séduit son entraîneur. Enrôlés pour être titulaires en Pro B ou doublures en Pro A, Rémi (24 ans – 1,81 m) et Gary (28 ans – 2,03 m) ont fait mieux que ce que l’on attendait d’eux. A preuve, ils ont débuté, respectivement, treize et onze rencontres jusqu’à présent.


MOT POUR MOT


« Le club m’a permis de me relancer », souligne Lesca. Le meneur béarnais, pur produit de Pau-Lacq-Orthez, a saisi l’occasion. Il a ainsi parfaitement relayé (quelquefois plus) les meneurs US, Lionel Chalmers puis Sharaud Curry, quand ils ont connu des difficultés. Dans la Marne, Rémi Lesca a fait grimper ses stats  (5,7 pts – 36 % de réussite derrière l’arc de cercle  – 2,7 passes pour une évaluation de 6 en 21’40). « Je me sens très bien dans le club. Le coach a souhaité me conserver. Je pense que les infrastructures et le staff vont me permettre de progresser encore. Cela aurait été dommage de partir d’un endroit où je me sens bien et où je suis heureux ».


Le Dacquois de naissance n’a donc pas fini de faire trembler ses adversaires lors des dernières secondes des possessions ccrbistes.


Gary Florimont pourrait reprendre les paroles de son partenaire mot pour mot. Lui aussi a progressé (6,2 pts à 57 % - 3,5 rebonds – 7,3 d’évaluation en 14’30). Sa grande carcasse et son toucher ont surpris plus d’un bigman. Son tir à trois-quatre mètres s’est révélé une arme redoutable dans la panoplie offensive du CCRB. Sa découverte de la Pro A (ses deux saisons choletaises étant anecdotiques avec 1 et 4’ de temps de jeu) laisse espérer un nouveau bond… dès la saison prochaine. « Mon souhait était de poursuivre ma progression en Pro A. L’environnement du CCRB est propice au travail ». Pas plus compliqué que cela !