PREVIEW JDA DIJON - CCRB

Des chiffres et des êtres


Les stats ne sont guère favorables au Champagne Châlons – Reims Basket. Mais, ce sont bien les joueurs qui décideront du sort de la partie.


Le basket aime les chiffres. Il s’en nourrit. Chaque chiffre en bas des colonnes statistiques est même le fond de commerce des joueurs. Pourquoi cette entame ? Tout simplement parce que les dits chiffres ne sont guère rassurants avant le déplacement du CCRB (2 v – 4 d) à Dijon (3 – 3), demain lundi soir (20 h 30). Mais, un élément émotionnel peut troubler la vérité des chiffres : la rencontre se déroulera sous le « regard » des caméras de Canal + Sport.


INVINCIBILITE A DOMICILE


La Jeanne d’Arc de Dijon a fait de son palais des sports une forteresse imprenable en saison régulière. Vingt-et-un matches consécutifs victorieux. Les trois derniers de 2012/2013, les quinze du dernier exercice et les trois premiers de cette année ! Les pessimistes se serviront de cette longue série de victoires pour expliquer qu’ils ne croient pas possible un succès ccrbiste en terre bourguignonne. Les optimistes leur opposeront deux arguments : 1. Chaque match rapproche un peu plus les auteurs de séries de la fin de cette période euphorique ; 2. Le CCRB a montré qu’il voyageait plutôt bien (victoires à Boulogne et à Pau).


La dernière formation à s’être imposée en saison régulière sur le parquet de « Jean-Michel Geoffroy (un handballeur) » est le Le Havre d’Eric Bartéchécky (89-82, le 22 mars 2013).


DURETE DEFENSIVE


Jean-Louis Borg, le technicien dijonnais, a bâti son invincibilité actuelle sur une grande dureté défensive. Sur une relative stabilité de son effectif également. Cette saison, les Bourguignons ont remporté leurs trois premières rencontres à la maison. Contre Le Mans, l’Asvel et Paris-Levallois. Ces trois formations, formatées pour jouer les premiers rôles, se sont frottées à la rigueur dijonnaise. Elles n’ont pu tenter leur chance, respectivement, que 54, 47 et 57 fois. Les Franciliens, s’ils ont shooté 57 fois, n’ont connu qu’une faible réussite de 38,6 %. Chez eux, les Dijonnais n’encaissent que 69,3 points.


Le CCRB prend 60 tirs en moyenne à 50 % de réussite. Hors de ses bases, il inscrit en moyenne 86,3 pts.


UNE HISTOIRE IMPLACABLE


Depuis sa naissance, le CCRB a croisé la route de la JDA à trois reprises. Cela ne s’est jamais bien passé. En 2010/2011, pour leur premier match officiel, les hommes de Nikola Antic avaient été lourdement punis par ceux de Jean-Louis Borg (42-72). Lors du baisser de rideau du même championnat, cela avait été beaucoup moins douloureux (67-70). Cette année, à l’occasion du deuxième tour de la coupe de France, Michel Morandais et ses partenaires se sont également inclinés sur un petit écart (63-66). On l’a déjà dit, les séries sont faites pour s’arrêter… Mais quand ?


TROIS « EX »


C’est le nombre de joueurs ayant défendu les couleurs marnaises qui ont enfilé le maillot dijonnais. Zach Moss a occupé la raquette de l’Espé Châlons en 2005/2006. Aujourd’hui, c’est un « vieux » Dijonnais (depuis 2011).  Antoine Mendy a mis son punch au service du RCB en 2006/2007. Après son expérience paloise, il a rejoint les rangs de la JDA en 2013. Le petit dernier à avoir porté les couleurs et marnaises et bourguignonnes est Kévin Joss-Rauze (2010/2014 au CCRB, depuis cette saison à Dijon). Spécialiste ès tâches défensives, KJR n’a pas encore totalement trouvé sa place dans le roster bourguignon (12’15 de moyenne). Il voudra cependant se rappeler aux bons souvenirs de ses anciens partenaires.


CHAT NOIR


Deux fois, Nicolas Maestre a arbitré le CCRB. Deux fois, les adversaires des Marnais se sont imposés (Paris-Levallois et Le Mans). Demain lundi, Nicolas Maestre sifflera une nouvelle fois les Ccrbistes (avec MM. Bretagne et Creton). Les hommes de Nikola Antic sont bien décidés à faire mentir l’adage bien connu « jamais deux sans trois ».


LES LEADERS


POINTS. - JDA : Erving Walker 18 pts à 50 % (45 % à trois points) ; CCRB : Darryl Watkins 15,8 pts à 67 %


REBONDS. – JDA : Zach Moss 4,7 rbds ; CCRB : Watkins 8,2 rbds


PASSES. – JDA : Walker 4,7 passes ; CCRB : Rémi Lesca 4,2 passes


EVALUATION. – JDA : Walker 18,2 ; CCRB : Watkins 20,2.