PREVIEW CCRB - SOUFFELWEYERSHEIM 2

Une soirée à risques


La venue de Souffel, mardi à Châlons, recèle quelques dangers. Le CCRB ne doit pas les ignorer mais ne pas se focaliser dessus. Il doit imposer son rythme et son jeu.


 


Attention, Souffel  arrive ! « Hein ? Quoi ? Que dites-vous, le CCRB doit craindre les Alsaciens. Pourquoi ? Ils ne sont que 11es… ». C’est vrai, la troupe de Stéphane Eberlin ne fréquente que la deuxième moitié du classement mais elle a toujours posé des problèmes aux Marnais. Fraîchement promue de N1, elle ne s’était inclinée que de deux points (77-75) à Châlons  lors de la 4e journée (une éternité !). En poule géographique, le BCS avait opposé une résistance honorable (79-89) à des Ccrbistes alors en pleine bourre  puis ils s’étaient imposés lors d’une rencontre épique, au bout de trois prolongations (101-98).


Alors oui, il faut craindre ces Bas-Rhinois d’autant plus qu’ils se présenteront ce mardi  à Coubertin  l’esprit libéré. Leur victoire contre Nantes (75-65) les a, en effet, assurés du maintien dans la division. Les sceptiques argumenteront que cette équipe se présentera sans Daviin Davis, son arrière US (fracture du radius, 13,7 pts à 42,2 % - 3,6 rebonds – 2,8 passes en 29’). Mais, c’était déjà le cas samedi contre Nantes. Et s’il fallait encore se persuadé du danger représenté par les Souffelois, il faut se rappeler qu’ils s’appuient sur une défense de fer, la 2e du championnat (72,7) derrière celle de Bourg, une réelle dissuasion près du cercle (3,69 contres, top stat de Pro B) et un solide rebond (37, deuxième moyenne).


GROS, ENORME, GIGANTESQUE…


Pour autant, le CCRB ne doit pas trembler face à ce groupe. Bien sûr, Kévin Joss-Rauze et ses partenaires devront supporter toute la pression sur leurs (solides) épaules afin de se débarrasser de leurs rivaux d’un soir et de continuer à croire à la 1re place, synonyme d’accession directe dans l’élite. Mais, ils possèdent suffisamment de talent pour passer cet obstacle. Retrouver un minimum d’adresse périphérique sera l’une des clés de la soirée (18,2 % derrière l’arc de cercle à Saint-Vallier).  Il leur faudra aussi un gros soutien de leurs supporters, une énorme rigueur, une incessante concentration, une gigantesque envie…


« Le match le plus important, c’est celui qui vient », rappelle sans cesse Nikola Antic. C’est aussi celui que disputera Boulogne, le leader, dans son antre de Damrémont, contre Boulazac. Car, le CCRB n’a plus les cartes en main et doit attendre un faux pas des Boulonnais pour reprendre les commandes. En attendant, les Marnais n’ont d’autre solution que de remplir leur part du boulot et dicter leur loi à Souffel. Ils devront pour cela oublier leurs fatigues, physique et mentale, leurs bobos et repartir au combat. Mardi soir, ils devront repousser les assauts des guerriers alsaciens, Reed, Cazenobe, Alingué, Tschamber et Cie.


_______________________________________________________________


Les  derniers rendez-vous


40e journée (mardi 15 avril) : CCRB (2e) – Souffel (11e),  Boulogne(1er)  – Boulazac (13e), Bourg (3e) – Le Portel (4e)


41e journée (vendredi 18 et samedi 19 avril) : Nantes – Boulogne, Hyères-Toulon – Bourg ; SQBB – CCRB


42e journée (vendredi 25 et samedi 26 avril) : Bourg – Lille, CCRB – Nantes ; Boulogne – Aix-Maurienne


43e journée (mardi  29 avril) : Evreux – Boulogne, Lille – CCRB, Saint-Vallier – Bourg.


44e journée (vendredi 2 mai) : CCRB – Hyères-Toulon, Boulogne – Poitiers, Bourg – Nantes.