PREVIEW ORCHIES - CCRB 2

« Maîtriser pour gagner »


Nikola Antic se méfie du déplacement de son équipe à Orchies. Le classement des Nordistes ne reflète pas forcément leur valeur.


Après Denain, battu pour la troisième fois mardi soir, le CCRB s’attaque à une autre formation nordiste, Orchies, à qui il a déjà dicté sa loi à deux reprises. Le parallèle est tentant puisque les hommes de Nikola Antic sont invités à prendre de nouveau la route demain samedi. Alors mêmes circonstances et mêmes effets ? Bien sûr, c’est l’objectif des Marnais qui savent pourtant que les 88-75 et 76-64 des deux premières confrontations ne leur serviront pas à grand-chose dans la magnifique salle orchésienne.


Et puis, ils trouveront en face d’eux une équipe fortement remaniée sans que son classement en ait retiré des bénéfices (17e). Depuis le début de la saison, la troupe de l’ancien entraîneur de l’Espé Châlons Philippe Namyst a enregistré les renforts de trois glorieux anciens : le massif pivot international Vasco Evtimov (36 ans – 2,07 m), l’ailier fort double champion de France (2004, 2007) Marc Salyers (34 ans – 2,06 m) et le poste 3, vu dans la Préfecture, Yannick Gaillou (34 ans). Si l’on ajoute à ce trio, les hommes de base du roster , Stanley (36 ans), Rowland (32 ans) et Petrovic (29 ans), on devine aisément que le plan de jeu ccrbiste privilégiera la course.


GAGNER ET VOIR VENIR


« Il faudra courir », confirme Nikola Antic. « Donner beaucoup d’agressivité aussi », ajoute le coach. Bien sûr, cette option comporte le risque de voir quelques ballons s’égarer en route mais l’enjeu en vaut la chandelle. L’enjeu ? Signer un troisième succès consécutif et voir venir… car dans le même temps les principaux rivaux du CCRB s’affronteront, dans un chaud derby (Boulogne – Le Portel) et lors d’un alléchant Boulazac – Bourg.


« S’il fallait résumer notre match à Orchies, je dirai maîtriser pour gagner », conclut Nikola Antic qui devrait aligner sa formation au complet. Michel Morandais (cheville) au repos à Denain et Joss-Rauze (doigt) devraient être de la fête.