Retour aux affaires sportives

L’intersaison a vécu. Place au basket pour le CCRB version 2013/2014.


 


Tous avaient surligné la date du 8 août. Tous attendaient que 10 heures sonnent à l’horloge rémoise de René-Tys. Après une longue trêve, la nouvelle équipe du CCRB ne tenait plus en place et attendait de pouvoir manier, triturer même, les ballons de la reprise.


Mais, avant ce retour sur terre (sur parquet plus précisément), les onze Ccrbistes* – huit pros et trois stagiaires- ont dû patienter une petite demi-heure. Le temps pour Nikola Antic accompagné de Laurent Gaudré, le directeur général pour présenter le staff technique qui travaillera avec le groupe cette saison. Seuls manquaient à l’appel Ron Slay (arrivée prévue dimanche) et Muhamed Pasalic (en préparation de l’Euro  avec la sélection bosniaque).


Après les paroles, les Châlono-Rémois sont passés aux actes. Balle en main tout d’abord pour cinq (trop) courtes minutes de reprise de contact puis sous les ordres de Brice Latruffe, le préparateur physique.  Déverrouillage articulaire et  streching ont amené  le groupe à supporter  les efforts basiques plus intenses, plus rythmés proposés par Nikola Antic… le tout  avec le ballon.


Plus de matches, moins d’entraînement


La saison venait d’être  lancée. Une saison importante pour le coach. « Comme chaque année, j’ai envie  que l’on fasse mieux que la saison précédente ». Malgré la non accession en ProA, Nikola Antic ne considère pas que 2012/2013 a été un échec. « S’il y a eu échec, c’est de ne pas avoir remporté la finale contre Antibes. Avec le recul, on ne peut pas dire que notre saison a été un échec ».


S’il est fidèle à ses principes, l’entraîneur du CCRB va donc devoir conduire sa troupe au titre de ProB. « Il y aura plus de matches cette année », rappelle-t-il.  « C’est pour cela que j’ai recruté des joueurs plus expérimentés, plus âgés. Ils se connaissent et savent écouter leur corps. Plus de matches donc moins d’entraînement, moins de temps pour travailler. Les joueurs expérimentés comprennent mieux et plus vite… ».

Au rythme de deux séances quotidiennes (une à Reims, une à Chalons), la troupe de Nikola Antic va donc préparer une saison aux contours bien délimités.  Maintenant qu’ils ont retrouvé les parquets de Reims et de Châlons, Sacha Giffa, Kévin Joss-Rauze et leurs partenaires vont devoir reprendre leurs agendas et surligner une nouvelle date. Celle du vendredi 2 mai qui attribuera le titre de champion de France de Pro B et le billet pour l’élite.

 


*Arthur Bouedo, Michel Morandais, Rodrigue Mels, Kévin Joss-Rauze, Florent Tortosa, Sacha Giffa, John Turek, Pape Beye et Florian Hell, Luka Antic, Sylvio Mateus.