PREVIEW FINALE 1

Ça y est. Le CCRB est aux portes de la Pro A. Il ne manque plus que deux victoires pour s'offrir un billet vers l'élite du basket hexagonal. Châlons-Reims en recevant Antibes ce jeudi, pourra déjà compter sur un Coubertin qui devrait être à guichet fermé pour débuter sa série par une victoire à la maison.


 


Finalement, c'est le troisième et le cinquième de la saison régulière qui se retrouvent en finale. Si le CCRB est invaincu depuis le début des playoffs (2-0 contre Fos et 2-0 contre Evreux), Antibes s'est déjà incliné à une reprise durant son parcours (2-1 contre Boulogne S/Mer et 2-0 contre Pau). L'histoire entre les Champenois et les Antibois, fut pour le moins marquante. Pour le premier match de la saison à domicile, les Sharks s'étaient imposés à René-Tys grâce à un tir primé de Shaun Fein à quelques secondes de la sirène (82-86). Lors du match retour, les Ccrbistes, revanchards, avaient rendu la monnaie aux Antibois en gagnant (82-75). Un partout et le ballon à l'entre-deux donc entre les deux formations. Jeudi à Coubertin, c'est un autre match qui attendra les deux formations qui avaient dès le début de saison, affirmées leurs volontés respectives de monter en Pro A. Coté Sharks, les hommes en forme du moment son Tim Blue (19,6 points à 55,2% depuis le début des playoffs) et Anthony Hilliard (20,2 points à 14 sur 16 à 3-points). Coté Châlons-Reims, Rodrigue Mels (14,5 points à 11 sur 17 à 3-points) et Justin Burrell (13,5 points à 55% aux tirs et 8,1 rebonds) donnent le change. La rencontre promet d'être historique d'autant plus qu'il ne devrait plus rester une seule place disponible pour le match tant l'engouement est réel dans la Marne pour le CCRB. Devant les caméras de Sport +, tout les ingrédients pour une belle soirée sont réunis à condition que les coéquipiers d'Angelo Tsagarakis l'emportent.


 


Le mot de Nikola : « C'est très difficile de deviner les clés de ce match. Il y a de bons éléments de chaque côté. On sait que dans ce genre de match, on est capable d'arrêter les joueurs « majeurs » mais il y a toujours des surprises. Il y a beaucoup de joueurs qui en sont capables à Antibes comme Fein, Bengaber, Desroses, Monclar aussi. Chez nous, c'est aussi le cas. Celui qui va imposer son rythme et sa qualité, c'est celui qui l'emportera. On connaît notre qualité. Il faut imposer notre manière de jouer et ce sera plus facile psychologiquement déjà.»