INTERVIEW MELS

Lors du Derby de la Champagne-Ardenne, Rodrigue Mels a réalisé son meilleur match de la saison. Auteur de 24 points à 10 sur 17 aux tirs avec cinq rebonds pris et cinq passes délivrées, Rodrigue a réalisé un match abouti. Le Guadeloupéen ne veut cependant pas se focaliser sur sa prestation individuelle. L'essentiel est le collectif, rien que le collectif !


 


Rodrigue, revenons sur le derby, ce fut une belle victoire ?


Rodrigue Mels : « On a beaucoup donné en défense. On s'est rattrapé en attaque. On a mis des shoots ouverts. On a su jouer ensemble. Il fallait qu'on défende. Charleville a de très bons shooteurs à 3-points. On a été agressif. C'est ce qu'il fallait faire. On n’était pas encore trop chaud au début de match. Petit à petit, on s'est mis en route. »


 


Contre Charleville, est-ce que vous avez réalisé votre meilleur match dans le contenu ?


RM : « Après les défaites que l'on a eu, on s'est rassemblé. Il faut qu'on joue beaucoup plus ensemble comme contre Charleville-Mézières et précédemment contre Bourg-en-Bresse. C'est comme ça qu'on peut gagner : en jouant, tous ensemble. À l'entraînement, il y a une belle envie de partage et de collectif. »


 


Vous avez réalisé un de vos meilleurs matchs, le week-end dernier. Est-ce un déclic ?


RM : « C'est un match normal. On est dans la deuxième partie de saison, il faut qu'on continue à voir de manière collective. Ce n’est pas un joueur ou un autre. C'est toute l'équipe. L'objectif, c'est la montée. Tant qu'on peut encore y aller, on y va. Il n'y pas de stratégie. Il faut juste gagner les matchs. »


 


Quel enseignement peut-on tirer d'une victoire contre la lanterne rouge ?


RM : « On ne va pas regarder la victoire. On va juste se concentrer sur comment on a défendu, comment on a su arrêter leur système et voir ce que cela peut nous apporter. »


 


L'effectif a été remanié avec le départ de Brice Kabengele et l'arrivée de Mari Konaté, cela vous perturbé ?


RM : « Vous savez, c'est normal. À ce niveau de la compétition, il y a toujours des gens qui viennent et d'autres qui partent. Il faut faire avec. Je ne connaissais pas Mari. C'est un très bon joueur. Il va nous apporter des choses. Il va rentrer et intégrer le collectif ce qu'il fait déjà très bien. »