PREVIEW BOURG

Vendredi, Châlons-Reims recevra Bourg-en-Bresse. Défait le week-end dernier, le CCRB doit l'emporter face à un adversaire qui vaut peut-être mieux que sa huitième place en regardant son effectif. Battu à l'aller, les anciens burgiens, Bryan Mullins, Kevin Corre et plus récemment Angélo Tsagarakis, auront à cœur de briller face à leur ancienne formation.


Le match aller avait été une très belle partie de basket. Espérons que le spectacle soit de nouveau au rendez-vous entre Champenois et Bressans mais que, cette fois-ci, le CCRB s'impose. A Bourg, les étrangers dominent les statistiques. Sonko, Monds et le dernier arrivé, Forte, sont les trois meilleurs marqueurs de la JL avec respectivement 16,6 , 15,6 et 12,3 points par match. Ils sont également les meilleurs rebondeurs et les joueurs qui jouent le plus dans l'équipe entraînée par Frédéric Sarre. Ils en feraient presque oublier les français Braud (11,5 points) et Tanghe (8,4 points). Quand on regarde l'évaluation, l'écart est encore plus criant. Ce trio infernal rapporte 51,5 points d'évaluation soit 55% de l'évaluation de l'équipe. Nikola Antic décrit le jeu de Bourg comme basé sur l'adresse. La réponse de Châlons-Reims sera la qualité de la prestation défensive qu'elle fournira. Toujours meilleur défense du Championnat, le CCRB est tombé à la quatrième place. Brice Kabengele est parti, Mari Konaté est arrivé. « Physiquement, il est prêt. On le voit, explique Nikola Antic. Quand jouera t-il ? Cela dépend de ses qualités de compréhension du jeu. S'il comprends vite, dans deux semaines, il sera opérationnel. Sinon, ce sera plus. C'est pas lui qui changera notre destin. Il va nous aider. » Pour battre Bourg, Châlons-Reims ne doit pas modifier sa ligne directrice. Contre Evreux et alors au plus bas, le CCRB avait trouvé les ressources pour s'imposer. Il faudra la même motivation, vendredi.


Le mot de Nikola Antic : « Bourg, c'est une équipe qui a très bien joué contre nous à l'aller. Au niveau de la préparation, on ne va pas changer. C'était clair, il y a trois semaines. On s'est parlé. On a tout mis à plat. Il n'y aucun problème. Notre soucis, c'est juste de montrer de la qualité au bon moment.»