Compte rendu : Boulogne sur mer - CCRB

Le CCRB était attendu et il a répondu présent en s'imposant sur le parquet de Boulogne-sur-Mer (96-88). Toujours troisième, Châlons-Reims se rapproche de la deuxième position toujours occupé par Évreux.


 


S'imposer à Boulogne-sur-Mer, n'est jamais facile. La salle Damrémont fait parti des salles où la victoire doit se mériter. Dans une chaude ambiance et face à une formation de qualité, le CCRB a su tirer son épingle du jeu. L'attaque champenoise était en feu. Emmené par Tyren Johnson (26 points à 11 sur 16 aux tirs, 5 rebonds, 5 passes et 32 d'évaluation), Châlons-Reims a fait preuve d'une excellente adresse pour battre Boulogne dans un match offensif. D'habitude, c'est défensivement que le CCRB fait la différence. Samedi, c'est l'inverse qui s'est produit. Les pourcentages de réussite sont très satisfaisants (54,8% aux tirs ; 10 sur 26 à 3-points soit 38,5% ; 78,3% aux lancers-francs). Mené à la mi-temps (42-45), les hommes de Nikola Antic ont réalisé une fin de match en boulet de canon (31-25 dans le quatrième quart), pour s'adjuger la seizième victoire de la saison. Outre l'apport excellent de Tyren Johnson, Bryan Mullins a également brillé en compilant 13 points à 6 sur 9 aux tirs et 4 passes, tout comme Rodrigue Mels qui a marqué 15 points en 15 minutes ! L'évaluation est sans appel pour les Sorciers, 102 à 93, dans un match spectaculaire et offensif. Les Ccrbistes enchaînent avec un deuxième succès de rang. En battant Boulogne-sur-mer, les Marnais écartent un concurrent dans la course au podium. Au classement, Châlons-Reims est toujours troisième. La formation champenoise est ex æquo avec le Portel mais possède pour le moment le point-average. Devant, Évreux, dauphin de Pau, n'est plus qu'à deux victoires à cause d'un point average en défaveur du CCRB.


 


 


Châlons-Reims a bien digéré la trêve de dix jours imposée par la Leaders Cup. Les Champenois confortent leur troisième place en écartant un concurrent direct. La victoire est de bon augure avant un deuxième déplacement consécutif chez, cette fois-ci, une équipe de bas de tableau, le Hyères Toulon Var Basket.