Préview FOS

Vainqueur d'Antibes, au terme d'un superbe match, Châlons-Reims devra continuer à gagner pour tenter de prendre la première place. Le prochain adversaire est Fos-sur-Mer qui a battu récemment Antibes et Pau.


 


Un championnat c'est long. Ce n'est pas les CCRBistes qui diront le contraire. Si la victoire à Antibes pèsera forcément dans la balance à l'arrivée, il ne faut pas s'arrêter là et enchaîner. C'est pourquoi les coéquipiers de Tyren Johnson doivent s'imposer pour continuer cette marche en avant. Surfant sur une vague de cinq succès consécutifs, la sixième sera difficile à aller chercher tant Fos est une des équipes en forme du moment. Six victoires sur les huit derniers matchs, l'équipe du manager général Momo Sy, bien connu des Marnais, a trouvé son rythme de croisière faisant même tomber Antibes et Pau, coup sur coup. Défait au Portel, la semaine dernière (73-67), les matchs à l'extérieur restent le tendon d'Achille des partenaires de Karim Atamna (ex-RCB). Les CCRBistes s'étaient inclinés à l'aller (78-76). D'ailleurs Châlons-Reims a toujours été défait en Méditerranée cependant la réciproque est vrai, Châlons-Reims a toujours battu Fos en Champagne et souvent par vingt points d'écart. Mais au final, ce ne sont pas les statistiques qui font le résultat mais bien le terrain. Si Sherman Gay est parti au Portel, Chris Davis (15,5 points) a fait le chemin inverse. Une des cibles à stopper pour la défense marnaise sera le scoreur John Williamson (16,6 points à 54%, 5,9 rebonds dont 2,7 offensifs pour 17,2 d'évaluation). Si le meneur titulaire Edouard Choquet est blessé pour le reste de la saison, le coach Remi Giuitta a trouvé la solution en décalant au poste 1, l'international marocain, Mohamed Hachad et Karim Atamna. Du coté du CCRB, Justin Burrell sort d'un match très complet à Antibes (18 points à 7 sur 10 aux tirs, 10 rebonds, 5 fautes provoquées). Contre Fos, ses qualités athlétiques seront nécessaires pour contrer une équipe qui ne renoncent jamais.

 


Le mot de Nikola : « C'est surprenant qu'ils ne soient pas dans le Top 5. Cette équipe fait des bonnes choses depuis des années. Ils sont toujours en route pour faire de bonnes choses. Mais c'est surprenant qu'ils aient décidé de jouer qu'avec un seul meneur pendant deux ans. Il s'est blessé après un an et demi et là ils gagnent sans lui. Je sais pas s'il y a d'autres équipes qui sont capables de faire ça. Chez eux, Choquet a été un meneur qui a bien joué, qui a donné beaucoup de passes et mis beaucoup de points. Là, ils gagnent sans lui. Le basket est un sport riche ! »