CR LILLE - CCRB

Champagne Châlons Reims Basket bat Lille Métropole Basket Club 67-55 (21-17 ; 17-7 ; 18-14 ; 11-16)


Le CCRB a imposé son rythme et son tempo face à Lille. La défense de fer de l'équipe a été la clé du match. En encaissant seulement 55 points, son plus faible total de la saison, les CCRBistes ramènent du Nord, une belle victoire.


D'entrée de jeu, les joueurs du CCRB menaient les débats (3-8, 4e). Angelo Tsagarakis (6 points) mais surtout Kevin Corre ( 9 points, 2 rebonds offensifs, 2 contres, 12 d'évaluation) maîtrisaient leur sujet. Si les CCRBistes ont compté jusqu'à onze points d'avance (8-19, 7e), les Champenois encaissaient un 9-2 sous l'impulsion du lillois Nicolas Taccoen (8 points) et ne menaient plus que de quatre points après dix minutes (17-21, 10e).


Durant le deuxième quart-temps, les joueurs de Nikola Antic se faisaient sanctionner par le duo arbitral. Mels, Burrell et Beye comptabilisaient déjà trois fautes personnelles à la mi-temps. Des contre-temps qui n'ont pas perturbé le CCRB. Avec seulement huit points encaissés en une période, la défense du CCRB tournait à plein régime. Dominés au rebond (10 rebonds offensifs concédés), les CCRBistes faisaient un écart avec cette défense presque hermétique (30% d'adresse pour Lille à la mi-temps). Dominateur, Châlons-Reims rentrait au vestiaire avec un bel écart (25-38, 20e).


C'est sur cette même dynamique que le CCRB entamait la deuxième mi-temps. Tyren Johnson assurait le spectacle en attaque (6 points d'affilée) et offrait aux CCRBistes une avance de plus de vingt points (25-46, 24e). Alors que le rouleau-compresseur défensif s'était mis en marche, la machine s'enrayait en encaissant un 9-0 (39-50, 27e). Sans trembler, les Marnais pouvaient s'en remettre à Johnson, auteur d'un quart-temps exceptionnel (14 points) qui remettait les siens sur de bons rails (39-56, 30e).


Avec un matelas confortable, Châlons-Reims gérait son avance. Jamais les Lillois n'ont réussi à revenir dans le match et inquiéter les CCRBistes. Aux lancers-francs (12 sur 18), les CCRBistes ne tremblaient pas et s'assuraient d'une belle victoire à l'extérieur (55-67).


Sans sourciller, le CCRB a profité de la mauvaise passe Lilloise pour s'imposer. Tout les regards sont désormais tournés vers le prochain match contre Pau à domicile.


Nikola Antic : « On a profité des difficultés de Lille sans Bradford. Cela a facilité les choses. On n'a pas fait un match énorme. D'habitude, on commence mal nos troisièmes quart-temps, cela n'a pas été le cas ce soir. On a mis plus de pression sur les extérieurs car on connaissait le danger. Le talent fait la différence dans les moments clés. »


Pierric Poupet : « C'est une bonne victoire. Gagner à l'extérieur, c'est bien. On a joué avec beaucoup d'agressivité. On a senti que Lille n'était pas en confiance. L'absence de Bradford n'a pas été une mauvaise nouvelle. On compense nos quelques erreurs par une grosse défense. »


Abdou N'Diaye : « On n'a pas joué à armes égales. Shooter à 30%, n'est pas suffisant malgré notre bonne présence au rebond offensif. C'est une grosse déception. On est dans une mauvaise passe. On est tombé sur une bonne équipe. Johnson a fait la différence.»