Monaco - CCRB 92-83

Monaco trop fort !


Les marnais se sont battus avec fieté mais. ils ont subi la loi d’un co-leader diaboliquement adroit lors du premier quart temps.


MONACO. – Monaco bat Châlons-Reims 92-83 (29-28, 23-15, 16-22, 24-18).


MONACO : 33 paniers sur 60 tirs dont 7 sur 19à trois points. 19 lancers francs sur 23. 26 fautes. Eliminé : Joseph (40e). 32 rebonds (Craft 10). 18 passes décisives (DJ Cooper, Craft 4). 16 balles perdues.


Ouattara 12, DJ Cooper 5, Kikanovic 15, Robinson 22, Evans 12 puis Craft 11, Lacombe 13, Gladyr, Joseph 2.


CCRB : 29 paniers sur 61 tirs dont 7 sur 18 à trois points. 18 lancers francs sur 23. 23 fautes. 25 rebonds (Daniel 7). 16 passes décisives (Deane, Hermannsson 5). 16 balles perdues.


Pitard 1, Hermannsson 18, Ulmer 13, Ibekwe 2, Duport 16 puis Doucouré 5, Daniel 6, Deane 6, Flowers 16.


 


Plus d’une équipe se serait rapidement cassé les dents sur le Rocher monégasque. Le rouleau compresseur azuréen a, en effet, rapidement pris les devants puis s’est constitué un petit trésor de 10 points (17-7 puis 20-10, 4e). Habituellement, dans ce genre de situation, on ne revoit plus la Roca Team.


D’autant que pour prendre la poudre d’escampette, les hommes de Zvezdan Mitrovic avaient utilisé une arme dissuasive : le tir à trois points. Une fois (Robinson), deux fois (Ouattara)… six fois (sur six tentatives), ils allaient faire mouche durant le premier quart temps. Décourageant. Mais, les Ccrbistes en ont vu d’autres depuis le début de saison. Patiemment et à l’aide du panier primé eux-aussi, ils effaçaient leur handicap et échouaient à une longueur au premier mini repos (29-28).


A égalité à la 27e


Le scénario se reproduisait ensuite. Monaco appuyait sur l’accélérateur et atteignait la mi-temps avec neuf longueurs d’aise (52-43). Mais, cette fois-ci, ils n’avaient pas utilisé le shoot périphérique. Au contraire. Tous leurs points étaient inscrits dans la raquette. Au retour des vestiaires, le trio Hermannsson, Ulmer, Duport se jouait de la défense adverse. Ils revenaient sur les talons de leurs hôtes et égalisaient une première fois via un bonus de Duport (58-58) puis une deuxième (Hermannsson 60-60), une troisième (sur un 2 + 1 d’Hermannsson, 63-63) et une quatrième grâce à Daniel (65-65, 27e).


Malheureusement, le second mini repos cassait leur belle dynamique. Une aubaine pour Robinson, Craft and co qui s’envolaient. En quatre minutes, ils avaient repris dix points d’avance (79-69). C’en était fini des espoirs marnais. Repoussés à 15 longueurs (86-71, 37e), ils se livraient à un baroud d’honneur et finissaient sous la barre des dix points.


XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX


LE MVP DU CCRB


Duport à 100 %


On ne désigne le MVP d’une rencontre que parmi les vainqueurs. Le Monégasque Gerald Robinson (déjà sacré MVP des quarts de finale de la Ligue des champions) a donc ajouté un titre honorifique à son tableau de match. Côté marnais, Romain Duport aurait pu se prévaloir de cette distinction. Avec ses 16 points à 100 %, il signe une évaluation de 19 juste devient Martin Hermannsson (18) et LaMonte Ulmer (15).


LE CHIFFRE


6


La plus grosse série de Monaco a été un 6-0. Malheureusement pour les Ccrbistes, les Azuréens l’ont réalisée quatre fois. Le CCRB a inscrit un 7-0 à cheval sur les deux premiers quarts temps.


RENDEZ-VOUS


Encore sur la route


Le calendrier a réservé deux déplacements consécutifs aux Ccrbistes. Après leur séjour en Principauté, ils se rendront à Gravelines qui possède une victoire de plus et un match de plus à disputer (lundi soir au Portel).