CCRB - CHOLET 89 -73

La soirée idéale


Le CCRB a gagné, pris le point-average face à un adversaire direct, confirmé ses progrès et en plus il a fait le spectacle !


CHALONS-EN-CHAMPAGNE. – Châlons-Reims bat Cholet 89-73 (19-16, 27-22, 26-19, 17-16). Arbitres : MM. Viator, Vansteene, Creton. 1 974 spectateurs.


CCRB : 33 paniers sur 59 tirs dont 8 sur 12 à trois points. 15 lancers francs sur 25. 17 fautes. 32 rebonds (Duport 7). 25 passes décisives (Deane 9). 15 balles perdues.


Pitard 8, Hermannsson 7, Ulmer 20, Iekwe 12, Duport 9 puis Doucouré 7, Daniel 3, Deane 4, Flowers 19.


CHOLET :30 paniers sur 70 tirs dont 9 sur 30 à trois points. 4 lancers francs sur 6. 22 fautes. 34 rebonds (Boutsièle 8). 18 passes décisives (Michineau 6). 20 balles perdues.


Gotcher 5, Rousselle 12, Boutsièle 10, Palsson 12, Evans 6 puis Gates 9, Ndoye 6, Michineau 4, Evtimov 9.


La soirée a été belle ! Succès, le 11e de la saison, reprise du panier-average (le CCRB avait été battu de 15 points à l’aller), spectacle avec des paniers faisant se lever Coubertin, confirmation de la progression de l’équipe et maintien pratiquement acquis même si Cédric Heitz ne veut pas crier victoire avant son officialisation : pas mal pour une rencontre que tout le monde avait cochée comme devant apporter deux points.


En fait, Gédéon Pitard et ses coéquipiers n’ont jamais tremblé. Accrochés pendant le premier quart (19-16, 10e), ils n’ont jamais été distancés de plus de trois points (0-3). Puis, ils ont placé une première accélération à grands coups de paniers primés signés Flowers (deux fois) et Pitard 30-19, 13e). Cholet ne s’avouait pas encore battu en répliquant, lui-aussi, derrière l’arc de cercle (30-27, 15e). Le panier-bonus de Deane (39-33, 17e) sonnait le glas des visiteurs. A mi-parcours, le CCRB s’était constitué un petit matelas de sécurité (46-38).


Au retour des vestiaires, ils atteignaient la barre symbolique des dix points d’écart (48-38, 21e et 53-43, 23e). Tout était dit. L’avance n’allait jamais tomber en-dessous de ces dix longueurs. Les Marnais pouvaient même commencer à regarder plus haut. Vers le panier-average, fréquemment décisif à l’heure des comptes. S’ils restaient sous la menace (lointaine) des Maugiens, ils ne le « devaient » qu’à leur maladresse sur la ligne des lancers francs (15/25 mardi soir).


Ce n’est que dans les ultimes secondes que le CCRB effaçait le débours de l’aller grâce à un alley oop de LaMonte Ulmer confirmant s’il en était besoin qu’il était le leader offensif des dernières journées (19,1 pts de moyenne depuis la 19e journée).


 


XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX


LA DECLA


« On a un grand mur devant nous. Mais, les joueurs aiment ça. Ils aiment la difficulté. » De Cédric Heitz évoquant le déplacement qui attend sa troupe samedi sur le parquet du co-leader Monaco (19 heures).


A CHAUD


Cédric HEITZ (coach du CCRB) : « Ce soir, on a allié efficacité, performance et spectacle. C’est ce que les gens espèrent. Il faut noter que nous avons connu un meilleur pourcentage de réussite à trois points (67 %) qu’aux lancers francs (60 %). Ce n’est pas banal. »


LaMonte ULMER : « C’était un match qu’il fallait gagner. On l’a fait ensemble. Nous avons su provoquer la réussite grâce à notre jeu collectif. »


Philippe HERVE (coach de Cholet) : « On a fini par lâcher défensivement. Il y a une perte d’envie, de confiance, d’agressivité. Il va falloir se remettre la tête à l’endroit. »


Jonathan ROUSSELLE : « Il n’y a pas grand-chose à retenir de notre côté. La défense était notre force mais on fait moins d’efforts maintenant. Cela se ressent notamment à l’extérieur contre une équipe offensive comme le CCRB. »


LE CHIFFRE


67


C’est le pourcentage, remarquable, signé par les Ccrbistes dans l’exercice du tir à trois points. Douze tentatives (cela montre que les shoots ont été bien sélectionnés) et huit paniers : Cholet ne s’est pas remis de cette réussite périphérique. Les gâchettes marnaises : Flowers (3/5), Ulmer (2/4), Deane, Pitard et Duport (1/1).


LA STAT


75,2


Depuis six journées, la défense du CCRB est devenue un atout. 75,2 points encaissés et encore, si l’on excepte les 91 points de Chalon sur Saône, on arrive à une moyenne de 72 pts inimaginable il n’y a pas si longtemps.


SUR LA ROUTE


Le CCRB possède-t-il des chances de ramener quelque chose de ses deux prochaines rencontres ? Ils se déplacent samedi à Monaco, en pleine bourre européenne (qualifié pour le Final Four de la Champions League) puis à Gravelines, un concurrent direct, une semaine plus tard.