JSF NANTERRE - CRBB

Maudit point, maudits lancers


Comme contre Le Mans, le CCRB s’est incliné par la plus petite des marges, samedi à Nanterre. Une nouvelle fois, la sanction est tombée dans les toutes dernières secondes. Rageant et cruel !


NANTERRE. – Nanterre bat Châlons-Reims 73-72 (18-13, 15-20, 24-21, 16-18).


NANTERRE : 27 paniers sur 61 tirs dont 10 sur 25 à trois points. 9 lancers francs sur 9. 24 fautes. 28 rebonds (Jones 6). 19 passes décisives (Schaffartzik et Edwards 4). 15 balles perdues.


Aminu 10, Konaté 5, Shuler 2, Schaffartzik 5, Invernizzi 6, puis Passave 2, Edwards 10, Tchouaffé 5, Pansa, Wilson 9.


CCRB : 24 paniers sur 54 tirs dont 7 sur 22 à trois points. 17 lancers francs sur 28. 18 fautes. 33 rebonds (Daniel 8). 14 passes décisives (Hermannsson 9). 16 balles perdues.


Daniel 12, Pitard 6, Hermannsson 11, Ulmer 23, Ibekwe 2 puis Doucouré 4, Deane, Flowers 10, Karolak, Duport 4.


Comment consoler les Ccrbistes après cette deuxième défaite consécutive d’un point, et qui plus est face à des ténors du championnat ? On a beau chercher, rien n’atténuera la peine des hommes de Cédric Heitz et certainement pas la déclaration de Pascal Donnadieu, le coach de Nanterre, affirmant que « le CCRB méritait la victoire. » Mais, Schaffartzik en a décidé autrement. A quatre secondes du buzzer, le meneur de Nanterre a décoché une flèche lointaine, très lointaine (plus de huit mètres), alors que sa formation était menée de deux points (70-72).


60,7 % aux lancers francs !


Cruel car ce panier primé de la gagne est le seul réussi derrière l’arc de cercle par l’Allemand samedi soir. Dommage donc ! Dommage car une nouvelle fois la défense marnaise a remarquablement contenu l’attaque adverse. Alors où trouver l’explication de ce revers ? L’adresse des deux équipes a été sensiblement la même. Le nombre de ballons abandonnés en route aussi. Le CCRB a dominé au rebond mais… les Marnais se sont troués aux lancers francs. Vingt-huit fois, ils se sont présentés sur la ligne. Ils n’en ont transformé que dix-sept, soit 60,7 % quand ils tirent habituellement à 75 % !


A la mi-temps, le CCRB avait pourtant fait le job. Il s’était tout d’abord appuyé sur un LaMonte Ulmer efficace (les 9 premiers points de son équipe, 6-9, 6e). Malheureusement, les belles intentions marnaises étaient déjouées par les Franciliens qui terminaient le premier quart temps en fanfare dans le sillage de leur ailier Jones (18-13, 10e). Le mini repos ne perturbait pas Nanterre. Les réussites primées de Wilson et Tchouaffé faisaient même craindre le pire aux Ccrbistes (26-16, 12e).


Daniel sortait alors de sa boîte. Il inscrivait trois paniers de suite et grignotait l’avance des locaux (28-25, 15e). Avec l’aide d’Hermannsson et de Duport, il permettait aux siens d’atteindre la pause à la hauteur de son hôte (33-33). Le mano à mano se poursuivait au retour des vestiaires. A l’entame du money time, le CCRB s’emparait des commandes (59-61). Mais dans ce moment crucial, Nanterre ressortait sa plus grande force. Invernizzi deux fois, Edwards et Schaffartzik à quatre secondes de la fin faisaient mouche à longue distance. Les Ccrbistes étaient inconsolables…


XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX


LE CHIFFRE


1


Heiko Schaffartzik n’a inscrit qu’un panier bonifié samedi avec un famélique 20 % de réussite. Mais, l’Allemand a choisi son moment puisque son tir a transpercé le cercle marnais à 4’’4 de la fin. Le panier de la gagne pour les Franciliens, celui de la désillusion pour les Marnais.


LE TROU


Le dernier quart vient de débuter. Doucouré a rapproché les siens à trois longueurs de Nanterre (59-56). Dans la foulée, Flowers puis Pitard puis Flowers a nouveau provoquent les fautes de Jones (2) et Shuler. Sur la ligne, ils ne réussissent qu’un 1 sur 5. Rédhibitoire.


LA STAT


19


C’est le nombre de points inscrits en moyenne lors des sept derniers matches par LaMonte Ulmer. C’est aussi son évaluation-moyenne sur cette période.


RENDEZ-VOUS MARDI


Pas ou peu de repos pour les Ccrbistes ! Ils ont rendez-vous mardi à Châlons pour la 26e journée de championnat. Ils accueilleront Cholet qui présente le même bilan qu’eux (10 victoires – 15 défaites).