Preview CdF Orléans

Billet pour les quarts en jeu


Ce mardi, le CCRB se déplace à Orléans, le leader de Pro B, avec l’ambition d’y décrocher son billet pour les quarts de finale de la Coupe de France.


Quelle marge le CCRB, pensionnaire de la deuxième moitié du classement de Pro A, possède-t-il sur Orléans, leader de Pro B et candidat déclaré à un retour dans l’élite ? La réponse sera donnée ce mardi à l’occasion du huitième de finale de Coupe de France qui se déroulera dans le Loiret (20 h 30). Les Ccrbistes n’ont pas l’intention de brader cette rencontre. Un succès les enverrait dans le Top 8 Coupe de France (24 et 25 mars à Trélazé).


Avant quelques jours de repos – la Pro A va observer une mini trêve (Leader’s Cup + fenêtre internationale) – les Ccrbistes vont avoir l’occasion d’emmagasiner de la confiance. Mais, attention ! Les Orléanais, dirigés par Germain Castano, alignent un roster formaté Pro A avec les expérimentés Akono, Judith et McAlarney (31 ans tous les trois), l’imprévisible Sommerville (16,7 pts - 36 ans) épaulés par deux JnFL, le Portoricain Abreu (12,1 pts – 51 % derrière l’arc de cercle – 6 ;6 passes) et le Bosnien Halilovic (13,6 pts – 7,4 rbds). Preuve en est leur parcours en championnat émaillé de trois défaites seulement dont la dernière samedi à Denain (86-79).


Pour les Marnais, il s’agira donc de profiter de ce déplacement pour resserrer les boulons d’une défense qui a du mal à se mettre durablement en place. Les blessés de fraîche date (Pitard et Doucouré), devenus convalescents, pourront parfaire leur remise en condition… à condition que Cédric Heitz ne les ménage pour qu’ils soient en pleine possession de leurs moyens au moment de la reprise des hostilités en Pro A, le 3 mars à Limoges.


XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX


Top joueurs


Les meilleurs marqueurs : à Orléans, Marcellus Sommerville 16,7 pts (à 48 %) ; au CCRB, Martin Hermannsson 14,1 pts (à 46 %).


Les meilleurs rebondeurs : à Orléans, Miralem Halilovic (7,4) ; au CCRB, Ed Daniel (6,3).


Les meilleurs passeurs : à Orléans, Alex Abreu (6,6) ; au CCRB, Martin Hermannsson (5,2).


Les meilleurs intercepteurs : à Orléans, Alex Abreu (1,9) ; au CCRB, Ekene Ibekwe et Gédéon Pitard (1,4).


Les plus provocateurs : à Orléans, Marcellus Sommerville (3,4 fautes provoquées) ; au CCRB, Martin Hermannsson (4,2).


Les meilleurs à l’évaluation : à Orléans, Miralem Halilovic (17,6) ; au CCRB, Martin Hermannsson (13,7).