Antibes - CCRB : 82 - 92

A couper le souffle


Grâce à un final renversant et à un Hermannsson de gala, malgré quatre fautes précoces, le CCRB a remporté une importante victoire à Antibes.


ANTIBES. – Châlons – Reims bat Antibes 92-82 (24-23, 24-24, 18-22, 26-13).


ANTIBES : 30 paniers sur 64 dont 7 sur 13 à trois points. 15 lancers francs sur 22. 23 fautes personnelles. 31 rebonds (Yarou, Diarra 7). 20 passes décisives (Blassingame 8). 12 balles perdues.


Harvey 12, Yarou 21, Blassingame 9, Diarra 9, Kouguère 9 puis Rigot 3, Prince 6, Sanford 11, Zerbo 2.


CCRB : 31 paniers sur 63 tirs dont 8 sur 23 à trois points. 22 lancers francs sur 25. 21 fautes personnelles. 31 rebonds (Ulmer 9). 17 passes décisives (Hermannsson 8). 9 balles perdues.


Daniel 10, Deane 10, Hermannsson 23, Ulmer 24, Bentil 6 puis Karolak 2, Ibekwe 3, Duport 14, Leboeuf.


 


On joue la 15e minute, le CCRB mène de 4 points (34-39). Tout va donc bien… sauf que Martin Hermannsson, déjà sanctionné à deux reprises dès la 7e minute – cela devient une mauvaise habitude – puis une troisième fois à la 14e, écope d’une quatrième faute, une technique ! Déjà privée de Gédéon Pitard (blessé durant la semaine et resté à la maison), l’Union marnaise pressent que la soirée sera longue et difficile. Sur leur lancée d’un deuxième quart plutôt bien maîtrisé jusque-là, les Marnais atteignent quand même la pause avec un point d’avance (47-48) grâce à un LaMonte Ulmer intenable (18 pts).


Malheureusement, le repos n’a pas les effets escomptés. Il coupe les jambes des Ccrbistes soudainement fragiles dans la peinture. Diarra, Harvey et surtout Yarou en profitent pour tenter l’échappée (59-52, 23e). Ils pensent même avoir réussi à décourager leurs rivaux quand un panier primé de Kouguère leur offre dix points d’avance (64-54, 25e).


C’est le moment choisi par Martin Hermannsson pour se libérer du poids de ses fautes. Il commence d’abord par lancer quelques flèches lointaines (66-60, 25e). Mais, cela ne suffit pas à revenir sur les talons… des Sharks (!) qui entament l’ultime période tambour battant (75-67, 33e). Alors, le meneur islandais reprend son concours de tirs avec deux nouveaux bonus qui redonnent espoir à son équipe (80-79, 37e). Et quand il égalise sur lancer franc quelques secondes plus tard, on se dit que le vent est, peut-être, en train de tourner. Les deux dernières minutes confirment cette impression. Deane, Duport et Hermannsson finissent le travail.


XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX


Un sprint de folie !


Longtemps Mouphtaou Yarou a tenu la baraque antiboise. Son panier de la 36e semblait même avoir sonné le glas des espoirs ccrbistes (80-74). Les Antibois n’allaient plus inscrire qu’un panier… par Yarou. Dans le même temps, les hommes de Cédric Heitz inscrivaient 18 points par Duport (4), Deane (4), Daniel (2) et Hermannsson (8).


Coup double


La victoire sur la Côte permet non seulement aux Ccrbistes de revenir à la hauteur de leurs hôtes du soir au classement avec huit victoires mais surtout de conserver le point-average (victoire à l’aller 86-78) qui pourrait s’avérer décisif en fin de saison. Et comme un bonheur n’arrive jamais seul, les Marnais ont appris que leur futur adversaire Levallois (lui-aussi huit succès) s’était incliné sur son parquet face à Bourg-en-Bresse (65-74).


LA STAT


31


C’est l’évaluation de Martin Hermannsson vendredi soir à Antibes, son record en Pro A. Tout sauf une surprise. Sur les dix dernières journées, le meneur islandais du CCRB a affolé les compteurs : 16,2 points à 45 % de réussite (51 % derrière l’arc de cercle), 2,8 rebonds, 5,9 passes pour une évaluation moyenne de 16,4 en 33’45.


LE FAIT


Ulmer monte en puissance


LaMonte Ulmer a décidé de passer la vitesse supérieure. Sur le parquet de l’Azur Arena, l’ailier du CCRB a établi son record en carrière dans trois colonnes statistiques : 24 points, 9 rebonds et 28 d’évaluation.