Cdf CCRB - PAU 86-85

Sur le fil…


Un panier à trois points d’Ulmer a envoyé le CCRB en 1/16e de finale.


REIMS. – Châlons-Reims bat Pau-Lacq-Orthez 86-85 ( 24-26, 23-21, 25-18, 14-20). Arbitres : MM. Viator, Vansteene, Bissuel. 1 200 spectateurs.


CCRB : 29 paniers sur 64 tirs dont 9 sur 24 à trois points. 19 lancers francs sur 25. 19 fautes. 45 rebonds (Duport 13). 20 passes décisives (Hermannsson 5). 18 balles perdues.


Daniel 20, Pitard 4, Hermannsson 9, Ulmer 15, Bentil 5 puis Doucouré 11, Deane 11, Karolak, Rambaut, Cassier, Duport 11.


PAU : 32 paniers sur 74 tirs dont 9 sur 26 à trois points. 12 lancers francs sur 14. 20 fautes. Eliminé : Chikoko (33e). 32 rebonds (Pinero 5). 17 passes décisives (Anderson, Horton 4). 10 balles perdues.


Dowe 10, Pinero 5, Bokolo 3, Chikoko 8, Horton 12 puis Okobo 8, Cavalière 2, Anderson 29, Koffi 8.


 


Les Béarnais ont réalisé une entame laissant présager une qualification sans trop de soucis pour les 16es (9-15, 5e). Les paniers primés tombaient en rafale de toute part (5/9 dans le premier quart). Mais… Les Marnais ont développé un basket séduisant et efficace au retour des vestiaires. A la 33e, ils possédaient un viatique confortable de 13 points (80-67). Duport et Doucouré s’en donnaient à cœur joie. Pourtant…


Les bizarreries ne se sont pas arrêtées là. Au bénéfice d’un 16-0 initié par un intenable Anderson (9 pts entre la 31e et la 35e), les Pyrénéens avaient repris le score (80-83, 37e). Toujours menés de deux points à cinq secondes du buzzer (83-85), les Ccrbistes sont repassés devant grâce à un bonus d’Ulmer avant de trembler une dernière fois sur une tentative désespérée de Bokolo depuis le milieu du terrain ! Faute, pas faute sur le capitaine béarnais ? Les arbitres se sont concertés un petit moment avant de valider la qualification marnaise…


Tout cela sans Paul Carter, heureux papa d’un petit garçon dans l’après-midi et avec un banc largement ouvert ce dont a profité Sadio Doucouré pour montrer que l’on pouvait lui faire confiance à l’avenir (11 pts à 75 % - 2 sur 3 à 6,75 m – 13 d’évaluation en 18 minutes).


<><><><><><><><><><><><><><><> 


LES STATS


Grâce à ses 11 points et ses 13 rebonds, Romain Duport a largement apporté son écot à la qualification ccrbiste. C’est lui qui a égalisé à 1’03 de la fin depuis la ligne de bonification (83-83). Un beau double double, son premier de la saison, pour le double mètre marnais.


LE CHIFFRE


45


Jamais encore, le CCRB n’avait confisqué autant de rebonds – 45 dont 15 offensifs - cette saison. « La fatique de deux matches en 48 heures peut expliquer qu’on ait perdu notre identité défensive », avançait Serge Crèvecoeur, un brin dépité.


LE FAIT DU MATCH


Willie Deane venait de signer son troisième panier primé (72-62). En se repliant, il passait près du banc béarnais et manifestait sa satisfaction du devoir en cours d’accomplissement. Le trio arbitral n’appréciait pas et le sanctionnait d’une faute technique. Cela sembla réveiller les Palois que rien, même le mini repos, ne parvenait à stopper. Heureusement pour le CCRB, le money time leur souriait et les envoyait en 16es de finale (23 janvier).


PAROLE DE COACH


« L’apport de notre banc est un premier signe qui montre que je suis attaché à faire jouer les plus jeunes. » De Cédric Heitz qui avait annoncé avant le match qu’il solliciterait les éléments qui n’avaient pas bénéficié d’un temps de jeu conséquent jusqu’à présent.


LA DECLA


« On veut gagner tous les matches. Championnat ou coupe, c’est pareil. » De Martin Hermannsson, le meneur ccrbiste.