Cdf Preview CCRB - Pau

Un nouveau test prestigieux


Après Limoges, Villeurbanne et Monaco, c’est un autre grand nom du basket hexagonal que s’apprête à défier le CCRB mercredi soir à Reims.


Quand on vient d’encaisser une humiliante défaite devant son public, dans quel état d’esprit se présente-t-on quarante-huit heures plus tard sur un parquet hostile ?  Les observateurs avisés du basket et les curieux tiendront leur réponse ce mercredi vers 22 heures. Auparavant, le CCRB aura affronté Pau-Lacq-Orthez pour le compte des 32es de finale de la Coupe de France, des Béarnais qui ont donc subi une sacrée correction en championnat lundi soir à Pau, contre la JDA Dijon (65-85).


La fatigue physique, le mental, le déplacement… tout semble accabler l’équipe de Serge Crèvecoeur. Tout, sauf une inextinguible soif de revanche sur le mauvais sort et la farouche volonté de reprendre goût à la victoire. Mais, le CCRB aussi veut interrompre sa mauvaise série de deux défaites, certes contre des gros bras (Villeurbanne et Monaco) mais deux défaites tout de même. « Après analyse, on a vu qu’on était en mesure de gagner contre Monaco », assure Cédric Heitz. Ce n’est pas la venue d’un nouvel adversaire prestigieux qui va le détourner de ses certitudes !


A chaque jour suffit sa peine


« On veut gagner tous les matches, quels qu’ils soient. » Championnat, coupe, peu importe : les Marnais se présenteront sur le parquet de René-Tys avec la volonté de continuer à progresser. « Chaque rencontre est une opportunité et une occasion de devenir meilleurs. » Dans quel secteur, les Ccrbistes vont-ils avancer ? Quel genre de match vont-ils produire ? « Je suis persuadé que vous allez assister à un match spectaculaire », souligne le technicien du cru. Face à une attaque très difficile à cerner (huit joueurs entre 7,4 et 12,6 points), « on va pouvoir se tester une nouvelle fois. »


L’effectif sera au grand complet. Le coach marnais en profitera pour « offrir du temps de jeu à ceux qui sont moins sollicités d’habitude. Ils font partie intégrante du groupe et de nos victoires. Avec deux matches par semaine, ils auront un rôle important à tenir. » Car un autre gros rendez-vous attend les Champenois, samedi en championnat, au Portel. Mais, à chaque jour suffit sa peine ! Ce mercredi soir, c’est la Coupe, « une compétition qui en cinq matches vous amène en finale. »


<><><><><><><><><><><><><><><><> 


Quatre dangers


L’analyse des stats laissent deviner les forces béarnaises. Outre le collectif, Serge Crèvecoeur peut s’appuyer sur Alain Koffi au scoring (12,6 pts à 53 %), sur Ken Horton pour confisquer les rebonds (6,3) et sur Kyan Anderson pour distribuer les caviars (4,6 passes). Il ne faudrait pas oublier Elie Okobo. S’il la réussite lui sourit, il pourrait singulièrement augmenter ses stats (11,9 pts à 46 %). L’arrière de l’Elan est le Béarnais qui prend le plus de shoots dans son équipe (9,5 par match).


LE CHIFFRE


3


Le CCRB et Pau-Lacq-Orthez possède une stat commune. Ils occupent tous les deux la troisième place. Les Marnais, celle du classement des attaques avec 81,3 points marqués (derrière Nanterre et Bourg), les Pyrénéens, celle du classement des défenses avec 71,1 points encaissés (derrière Le Mans et Monaco).