SIG - CCRB 93-72

Strasbourg, un cran au-dessus


Sur le parquet du Rhénus, le CCRB a connu deux bonnes entames de mi-temps. Insuffisant toutefois pour inquiéter le dernier finaliste de Pro A.


STRASBOURG. – SIG bat CCRB 93-72 (19-16, 26-13, 25-22, 23-21).


SIG : 38 paniers sur 66 tirs dont 7 sur 16 à trois points. 10 lancers francs sur 17. 15 fautes personnelles. 37 rebonds (Labeyrie 12). 23 passes (Wright 6). 10 balles perdues.


Wright 8, Atkins 17, Labeyrie 20, Dixon 6, Logan 14 puis Leloup 3, Sy 10, Cortale 2, Otule 13.


CCRB : 2è paniers sur 67 tirs dont 8 sur 20 à trois points. 10 lancers francs sur 13. 19 fautes. Eliminé : Pitard (35e). 30 rebonds (Daniel, Carter, Duport 7). 15 passes décisives (Hermannsson 7). 13 balles perdues.


Daniel 2, Pitard, Hermannsson 6, Ulmer 10, Bentil 19 puis Doucouré 4, Deane 12, Karolak, Duport 6.


 


La Sig n’était pas bonne à prendre mardi soir ! Les Alsaciens, rendus prudents par leur défaite initiale à Antibes, ont pris très au sérieux un CCRB qui venait de se défaire… de ces mêmes Azuréens. Et si le début de la rencontre a semblé vouloir sourire aux Marnais (voir le tournant du match) , il a vite fallu se rendre à l’évidence : les Strasbourgeois étaient trop forts mardi soir.


Le 12-7 d’entrée a vite été effacé par la Sig qui a bouclé le premier quart avec trois longueurs d’avance. Le pire était à venir avec les dix minutes suivantes. Labeyrie devenait soudainement irrésistible (11 pts en cinq minutes), le CCRB éprouvait des difficultés offensives si bien que l’écart grimpait vite, trop vite, à 18 points puis 16 au buzzer.


Tout était-il écrit ? Pas tout à fait. Le passage au vestiaire faisait le plus grand bien aux Ccrbistes. Hermannsson ouvrait son compteur, Bentil s’écartait pour trois primés de suite. Revenus à quatre longueurs, les hommes de Cédric Heitz pouvaient espérer. Malheureusement Atkins et Logan se rebiffaient et créaient une différence définitive (67-51, 30e).


L’ultime période voyait des Marnais tenaces. Doucouré les rapprochait à 12 points des Bas-Rhinois (80-68, 36e) avant qu’une dernière accélération locale ne fige le score à 93-72.


xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx


LE TOURNANT DU MATCH


Grâce à son trio Bentil – Ulmer – Daniel, le CCRB tient le score (7-12, 6e) et laisse planer le doute sur le Rhénus. Trop beau pour être vrai ? Les Strasbourgeois appuient alors dans la raquette : Otule (5 pts) et Labeyrie bien aidés par leur meneur inscrivent un 12-0, trop cruel et trop lourd, qui scelle déjà le sort de la partie.


LES CHIFFRES


12… ET 4


Repoussés à 18 points en fin de première mi-temps (43-25), le CCRB s’accroche au retour des vestiaires. Uns prometteuse adresse périphérique (réussite d’Ulmer puis de Bentil trois fois) permet aux Marnais de signer à leur tour un 12-0 et de se rapprocher à quatre longueurs de leur hôte (49-45, 25e).


LE PROCHAIN RENDEZ-VOUS


Après le finaliste du dernier exercice (Strasbourg), le CCRB va se frotter samedi au champion de France (Chalon). Cette fois-ci (à partir de 20 heures), ils auront l’avantage du parquet rémois et les encouragements de leurs supporters.