CCRB - SIG STRASBOURG : Le preview

Un invité de marque à Coubertin


Le CCRB accueille Strasbourg, l’un des grands de la Pro A. Cela ne l’empêche pas de nourrir des espoirs secrets…


« L’agressivité défensive, ça compte. » Dans la bouche de Nikola Antic, ces paroles ne surprennent pas. Ce qui peut étonner, c’est que sa formation pointe au dernier rang des formations les plus hermétiques. Sa dernière sortie a pourtant montré un léger mieux dans ce domaine (68 points encaissés contre Le Portel). Elle confirme même – mais tout le monde en est persuadé – que contenir l’adversaire à 70 points ou moins, équivaut presqu’à coup sûr à engranger une victoire.


Cet objectif est-il envisageable demain vendredi à Châlons contre Strasbourg (20 heures) ? La Sig, l’hôte du soir, a beau se présenter avec le statut de valeur sûre de la division, elle ne domine pas son sujet offensif sur le bout des doigts. Elle s’est inclinée huit fois sur douze en déplacement et n’a inscrit  que 71,9 points lors de ces défaites ! Alors, pourquoi ne pas rêver…


LES SOLDATS DE COLLET


« Strasbourg est dans une bonne dynamique », souligne pourtant Nikola Antic. Les Alsaciens ont remporté leurs cinq dernières rencontres. Ils ont même marqué les esprits à l’occasion de la récente venue de Chalon-sur-Saône au Rhénus en infligeant une sévère correction aux Bourguignons (84-60). « J’attends que l’on s’impose face à une formation contre qui on ne nous donne pas gagnant. Il faut que l’on remporte un de nos deux prochains matches. » Strasbourg vendredi ou à Chalon une semaine plus tard ? Le plus tôt sera le mieux.


« On connaît Strasbourg », lâche Antic qui évoque « les vieux soldats de Collet » quand on lui demande quels sont les points forts des Bas-Rhinois. Paul Lacombe (9,4 pts – 3,8 rebonds – 4 passes), Jérémy Leloup (7,5 pts – 2,3 rbds – 2,1 passes), Pape Sy (5,5 pts – 3,8 rbds) ou encore Matt Howard (6,1 pts – 3,6 rbds) sont de solides gaillards, durs au mal et toujours prompts à répondre à l’appel de leur coach. Mais, ils ne sont pas seuls à pouvoir faire pencher la balance. Les meneurs Walker et la pépite Ntilikina, Slaughter (13 pts), Travis (6 rbds), Jaiteh (10 pts – 6,4 rbds), Murphy (8,9 pts) possèdent les qualités pour débloquer n’importe quelle rencontre.


TROUVER DES RELAIS


Cette énumération ne condamne-t-elle pas les Ccrbistes avant qu’ils ne foulent le parquet de Coubertin ? Ce partage des responsabilités ne rend-il pas la tâche de Mark Payne and co très (trop ?) compliquée ? « Il faudra résister, jouer plus en agressivité, en backdoor », insiste Nikola Antic. Chacun devra apporter son écot et si possible des deux côtés du terrain. Les leaders offensifs de la victoire contre Le Portel (De Jong, Smith, Young) devront trouver des relais. Car, nul doute que Vincent Collet a préparé quelque chose pour contrarier les plans de ce trio.