Interview Angelo TSAGARAKIS

Auteur d'un match réussi, Angelo « la main chaude » Tsagarakis a été un des grands artisans de la victoire du CCRB contre le SOMB. Avec 26 points à 6 sur 8 à 3-points, l'ancien bressan confirme son statut de joueur clé. Quand Tsagarakis flambe comme contre Boulogne ou à Saint-Quentin, le CCRB gagne. L'équipe est en train de monter en puissance et le franco-grec en est un symbole.


Angelo, contre Boulogne, on a remarqué du progrès dans le jeu du CCRB ?


Angelo Tsagarakis : « Le ballon a mieux circulé que dans les semaines passées. Mais je l'avais dit de toute manière, on a du retard à l'allumage. On a eu une préparation tronquée et même si les exigences sont hautes, il nous faut un minimum de compréhension. Je serais plus inquiet si à ce stade de la compétition, il n'y avait pas encore  d'amélioration. C'est important. On savait que Boulogne allait être une équipe accrocheuse. Ils ont beaucoup de talents. Ils sont revenus dans le match. Le vrai point positif sur cette deuxième mi-temps comparé à Antibes, c'est qu'on n'a pas craqué et qu'on a continué à trouver des solutions. Maintenant il faut que ça se traduise à l'extérieur et on a pourtant montré des choses. »


Quel est ton analyse après sept journées ?


AT : « On aurait dû prendre le match d'Antibes, le match contre Fos. On n'est pas loin. C'est ce qui est le plus frustrant dans cette histoire. On se retrouve dans le ventre mou alors que l'on pourrait se partager la tête avec Antibes. Mais ce championnat est tellement difficile, tellement long. Tout le monde est capable de battre tout le monde. Vous avez pu le voir avec Saint Quentin à Antibes, Pau qui a failli se faire prendre contre Denain à la maison. On n'est jamais à l'abri. »


Que vous reste t-il à faire maintenant ?


AT : « Il n'y a plus qu'à répéter ce genre de prestation comme contre Boulogne même si encaisser quarante points en une mi-temps c'est trop pour nos standards et dans notre culture défensive. Il faut réajuster ça. On pourra pas être à un niveau de performance qui pourra nous permettre de mettre 90 points à chaque match. Donc il faudra maintenir l'adversaire en dessous des 70/75 points comme d'habitude. »


Comment vois-tu les prochaines matchs ?




AT : « Je suis quelqu'un qui a l'expérience de ce championnat. Je prends match après match. Il n'y a rien de rassurant si on retombe dans nos travers. Il faut qu'on arrive à lancer notre championnat et faire une série de quatre, cinq , six victoires. C'est ce qui serait le plus rassurant pour moi.»