JDA DIJON - CCRB : 86 - 73

Le CCRB sauve le point-average


Maigre consolation pour les hommes de Nikola Antic : dominés lors du quatrième quart-temps,  ils ont réussi à conserver le panier-average.


DIJON. – JDA Dijon bat Châlons – Reims 86-73 (22-24, 26-22, 17-17, 21-10).


DIJON ; 32 paniers sur 59 tirs dont 7 sur 16 à trois points. 15 lancers francs sur 17. 21 fautes personnelles. 31 rebonds (Alingué 8). 13 passes décisives (Holston 4). 16 balles perdues.


Peterson 6, Brooks 16, Holston 15, Miles 16, Gajovic puis Alingué 10, Judith 6, Passave-Ducteil 2, Julien 15.


CCRB : 25 paniers sur 53 tirs dont 8 sur 20 à trois points. 15 lancers francs sur 22. 17 fautes personnelles. 26 rebonds (Cain 8). 20 passes décisives (Payne 7). 16 balles perdues.


Young 17, Diabate, Payne 9, Cain 8, Smith 8 puis Lawrence 16, Vasl 3, Antic 2, De Jong 10.


 


Le CCRB a, une nouvelle fois, baissé pavillon sur le parquet dijonnais. La faute à un début de quatrième quart temps où pendant les cinq premières minutes de cette période décisive, les Marnais n’ont inscrit aucun point. Une aubaine pour les Bourguignons qui menaient 65-63 à la 30e et qui, donc, s’envolaient définitivement (74-63, 35e). Le moment était mal choisi pour connaître ce trou d’air !


Il ne leur restait plus dès lors qu’à sauver leur point-average (+ 18 à l’aller). Mission accomplie grâce à Young qui ne trembla pas en toute fin de partie. Cet avantage ne sera pas du luxe à l’heure des comptes. Car, les positions sont toujours aussi serrées en fin de tableau : à douze journées de la fin, Hyères-Toulon, 12e, s’est imposé neuf fois, le CCRB, Dijon et Cholet huit fois. Puis viennent Antibes (7), Orléans (6) et Nancy (5). Tout reste donc à faire pour éviter les deux dernières places. 


A TOI, A MOI…


Les trois premiers quarts avaient pourtant été porteurs d’espoirs. Dans le premier, chaque formation avait eu ses séries. Andrew Lawrence s’était libéré et avait décoché trois flèches lointaines si bien qu’au mini repos le CCRB possédait un court avantage (22-24). A mi-parcours, c’était toujours jouable. Chacun y avait été de son (ses) panier(s). Le mano à mano ne se démentait pas. A toi, à moi… finalement, c’est la JDA qui virait en tête à la pause (48-46). Le scénario ne variait pas au retour des vestiaires. Les Dijonnais trouvaient en Brooks leur bras armé. A la 26e, ils reprenaient les commandes, abandonnées aux Marnais en début de période, après un panier de leur intérieur Alingué (56-55).


ESPOIRS PLOMBÉS


Les Ccrbistes ne lâchaient pas (58-59 après deux lancers de Young, 29e) mais ne parvenaient pas à contenir l’accélération des Côte d’Oriens qui abordaient la dernière ligne droite avec une petite avance (65-63).


Les fautes, de la maladresse ou de la malchance entre la 31 et la 35e, les filets dijonnais restèrent inviolés. Pendant ce laps de temps, Peterson, Julien, Alingué et un bonus de Judith plombèrent les espoirs marnais (74-63). Et comme si cela ne suffisait pas, le minuscule Holston en remit trois couches, toutes depuis la ligne des 6,75 m. Lawrence, auteur de son meilleur match sous les couleurs ccrbistes (16 pts  et 16 d’évaluation) puis Young deux fois lui répondirent et firent comprendre à leurs hôtes qu’ils pouvaient oublier leurs rêves de reprendre le point-average.




La soirée basket JDA DIJON - CCRB en images par la JDA DIJON