CCRB - JSF NANTERRE 92 : Le preview

Une bête noire à apprivoiser


Depuis qu’il fréquente l’élite hexagonale, le CCRB n’a jamais battu Nanterre 92. Il espère y parvenir enfin vendredi soir à Châlons.


Des pensionnaires de l’élite actuelle, seules deux formations ont toujours dicté leur loi au CCRB : Monaco et… Nanterre que les Marnais se préparent à accueillir demain vendredi à Châlons (20 heures). Les antécédents ne plaident donc pas en faveur des hommes de Nikola Antic. Le classement non plus puisque les Nanterriens pointent au quatrième rang de la Pro A tandis que les Ccrbistes sont actuellement 13ème avec l’objectif d’assurer leur maintien le plus rapidement possible.


Les pépins ne les ont pas épargnés. Choquet (ménisque), De Jong (dos) ont élu domicile à l’infirmerie. « Si on ne connaissait pas de difficultés avec les blessures, on pourrait peut-être regarder vers le haut plutôt que derrière nous »,lâche Nikola Antic. Mais, on ne refait pas l’histoire ! « Pensons à sécuriser notre place ». Aujourd’hui, le CCRB a laissé cinq équipes derrière lui.


Les interrogations ne manquent pas avant la venue de la troupe de Pascal Donnadieu. Mark Payne et ses camarades sont-ils capables de surfer sur leur succès hyèrois ? Sauront-ils tirer les enseignements de leur défaite du match aller ? Se présenteront-ils au complet pour tenter de signer l’exploit ?


LA CONFIANCE


« Notre victoire à Hyères-Toulon (90-71) nous a donné un peu plus d’optimisme », reconnaît Nikola Antic. « Elle enlève également un peu de pression à ceux qui ont du mal à la supporter ». Ces quelques mots ne vont pas changer fondamentalement l’approche technico-tactique du CCRB. « A chaque match à domicile, j’attends un bon état d’esprit », affirme le technicien du cru. « Notre position au classement exige que l’on ait cet état d’esprit guerrier. Mais, il faut aussi de la qualité. Une chose sans l’autre, cela ne suffit pas. »


LE MATCH ALLER


Dans les Hauts-de-Seine, le CCRB avait souffert (104-84). « Nous avions commis beaucoup d’erreur », se souvient Antic. « On leur a offert un grand nombre de tirs ouverts. » Les Nanterriens, portés par leurs gâchettes Butterfield (7/10 à trois points), Schaffartzick (3/6) ou encore Invernizzi (2/3) se sont régalés. A l’époque, Nanterre 92 n’était pas au point selon Nikola Antic, Riley n’était que l’ombre de lui-même (4 pts à 33 % - 4 d’évaluation)… Raison de plus pour hausser leur niveau de jeu.


L’EFFECTIF


Comme à Hyères, le CCRB sera privé de Nicolas De Jong. Ses douleurs dorsales l’ont empêché de partager les entraînements de ses partenaires depuis deux semaines. Il serait utopique de croire qu’il pourrait être d’une quelconque utilité dans ces conditions. Solo Diabaté sera bien là… avec une semaine d’entraînement supplémentaire dans les jambes. Dans le Var, le « petit dernier de l’équipe » a prouvé qu’il était « un bon meneur de Pro A ». Pas encore suffisant pour Nikola Antic qui est persuadé qu’il peut donner encore plus, des deux côtés du parquet.


Face à un adversaire haut de gamme, le reste du groupe devra donc impérativement renouveler sa performance de la semaine dernière. Tyler Cain (41 d’évaluation face au HTV) sera particulièrement surveillé et attendu. Et s’il avait la bonne idée de régner à nouveau dans la peinture, la première victoire contre Nanterre serait peut-être au rendez-vous.