SLUC NANCY - CCRB : 89 - 80

Rendez-vous manqué !




Sur le parquet de la lanterne rouge nancéienne, le CCRB est passé à côté  et a subi une nouvelle défaite à l'extérieur.




NANCY. – Nancy bat CCRB 89-80 (23-20, 25-20, 21-21, 20-19). Arbitres : MM. Maestre, Dubois, Amrani.


NANCY : 30 paniers sur 65 tirs dont 8 sur 25 à trois points. 21 lancers francs sur 27. 18 fautes personnelles. 35 rebonds (Trasolini 9). 25 passes décisives (Mallet 9). 7 balles perdues.


Mallet 7, Urtasun 19, Hunt 9, Trasolini 6, Rush 24 puis Sene 6, Jeanne 8, Brown 10.


CCRB : 32 paniers sur 73 tirs dont 11 sur 29 à trois points. 5 lancers francs sur 11. 25 fautes personnelles. 39 rebonds (Smith 8). 18 passes décisives (Lawrence, Smith 4). 15 balles perdues.


Young 22, Choquet 5, Payne 12, Cain 4, Smith 15 puis Lawence 8, Vasl 2, De Jong 12, Karolak.


  La situation de l’union marnaise, actuellement 13ème, n’est pas aussi confortable que ne le laisserait supposer ce rang.En effet, les Champenois se trouvent sous la menace d’un peloton de quatre équipes (Cholet, Dijon, Orléans, Antibes) prêtes à bondir et à revenir à leur hauteur (une victoire d’avance pour Payne and co) sans compter Nancy qui compte maintenant trois succès de retard.


En difficulté à l'extérieur, le CCRB peut sauver sa saison sur ses parquets châlonnais et rémois.


 


MENES D’ENTREE




Hier, le scénario a été différent de celui des derniers déplacements. S’ils ont été menés d’entrée, Mark Payne et ses partenaires ont tenu tête à leurs hôtes pendant 38 minutes. Même quand ils ont été distancés (44-36, 18e ; 69-61, 30e), ils n’ont pas renoncé.


Dans la première mi-temps, ils ont plié sous les coups de boutoir d’un Urtasun évoluant au-dessus de ses standards. Heureusement, Smith a « contré » les velléités offensives de l’Espagnol si bien qu’après dix minutes, tout était encore possible (23-20).  A la pause, les hommes de Greg Beugnot s’étaient donné un peu plus d’air grâce à Urtasun toujours mais aussi Rush et Brown (48-40).


 


SENE SORT DE SA RESERVE




Les jeux étaient-ils définitivement faits ? Grâce à des réussites périphériques de Young et Lawrence (deux fois), le CCRB se rapprochait puis égalisait grâce à De Jong (53-53 puis 55-55, 25e). Malheureusement, il ne parvenait pas à passer devant et à assommer son rival. Brown provoquait les fautes dans la raquette, Rush y allait de son bonus. A l’entame de l’ultime quart, l’écart semblait impossible à combler (69-61). Pourtant Smith et Payne redonnaient espoir aux Marnais (69-65, 31e). Sene sortit alors de sa réserve et en deux paniers primés de suite donna le coup de grâce (75-65, 33e).


Car malgré leurs efforts, les Ccrbistes ne purent faire mieux que se rapprocher de leurs hôtes : 77-74 après deux bonus de Young puis 81-78 via Payne et Young (38e).  Les marnais encassaient un 8-2 qui leur coûtait le match et… le bénéfice du point-average (victoire 94-90 à l’aller).


La venue de Paris-Levallois (lundi 13 devant les caméras de SFR) s’annonce plus que jamais… capitale pour rester dans le milieu du classement.