CR CCRB-BOULOGNE

Châlons-Reims bat Boulogne-sur-Mer 95-82 (24-19 ; 19-20 ; 20-26 ; 32-17)


Avec une belle adresse, Châlons-Reims l'emporte au terme d'un très bon spectacle 95 à 82. Angelo Tsagarakis (26 points à 6 sur 8 à trois points) et Bryan Mullins (18 points, 8 passes, 29 d'évaluation) ont brillé pour apporter la victoire.

Il a fallu cinq minutes aux CCRBistes pour réellement rentrer dans leur rencontre. Malmenés dans un premier temps par Boulogne (3-11, 4e) et son nouveau renfort Austen Rowland (7 points déjà à la 4e), les joueurs de Nikola Antic se réveillaient rapidement pour revenir à hauteur du SOMB (13-13, 6e). Mieux, Châlons-Reims continuait sur sa lancée dans le sillage d'Angelo Tsagarakis adroit (8 points à 3 sur 4 dont 2 sur 2 à 3-points) et passait un 11-0 aux visiteurs pour prendre les commandes de la partie avant la fin du quart (24-19, 10e).

Après le festival Rowland dans le premier quart, un autre joueur de Boulogne s'illustrait. Jonathan Rousselle (12 points dans le deuxième quart temps) prenait feu depuis la ligne des 3-points et ramenait le SOMB sur les talons champenois grâce à deux tirs primés consécutifs (26-25, 12e). Tsagarakis avec 5 points, Beye avec quatre unités contribuaient au bon passage du CCRB qui reprenait de la distance avec leurs hôtes (39-27, 16e). Rousselle puis Jaiteh réduisaient l'écart avant la pause (43-39, 20e).

L'américain de Boulogne, Ken Horton discret jusque là, portait les Somistes au retour des vestiaires en inscrivant les dix premiers points de son équipe. Le SOMB revenait (49-48, 24e) mais Tsagarakis avec sa main chaude, veillait au grain et offrait un nouvelle avantage au CCRB (57-51, 26e). Mais Horton était décidément insaisissable (15 points dans le troisième quart), et avec Rousselle et Rowland, les visiteurs passaient devant les CCRBistes juste avant le début de l'ultime quart (63-65, 30e).

Dans un match spectaculaire, il fallait bien qu'un homme fasse la différence. Le CCRB n'en attendait pas moins de son meneur depuis trois saisons. Bryan Mullins avec ses 12 points dans le dernier quart-temps a été « clutch » ou autrement dit décisif. Sous les coups de butoir champenois et de Bryan, les visiteurs craquaient définitivement (86-77, 39e). Les joueurs d'Antic finissaient le travail sur la ligne des lancers francs et s'adjugeaient leur quatrième succès de la saison (95-82, 40e).


Nikola Antic : «J'ai envie de positiver pour redonner la confiance à mon équipe car je vois aussi des fébrilités. Offensivement, il fallait mettre beaucoup de points. Je n'ai pas le souvenir d'avoir vu mon équipe marquer 95 points cette saison sauf contre Boncourt en préparation. Boulogne fait quelques balles perdues sur la fin ce qui nous permet de faire un bon écart pour l'avenir, tant mieux pour nous. On a vu des joueurs qui doutent mais il faut positiver parce qu'un jour quand on sera bon, on verra l'équipe du CCRB comme on aura envie de la voir. »


Germain Castano : « Je peux pas dire qu'on fait un bon match. Quand on encaisse 95 points, ça nous oblige à en mettre 100. J'ai vu des bonnes choses quand même. Au niveau des détails, Châlons-Reims  a fait moins d'erreurs que nous.»