DENAIN CCRB 104-109

Et une, et deux et trois prolongations !


Les Ccrbistes ont disputé quinze minutes supplémentaires sur le parquet de Denain avant d’arracher leur billet pour les huitièmes de finale.


DENAIN. – Châlons – Reims bat Denain après 3 prolongations 109-104 (18-21, 16-16, 17-18, 24-20 ; 9-9, 5-5, 20-15).


DENAIN : 38 paniers sur 82 tirs dont 7 sur 27 à trois points. 21 lancers francs sur 32. 23 fautes. Eliminé : Harley. 54 rebonds (Cazenobe 13). 20 passes décisives (Racine 7). 15 balles perdues.


Tarpey 22, Spain 24, Harley 9, Cazenobe 15, Racine 4 puis Alouo 4, Wallez 14, Gillet 6, Smock 6.


CCRB : 42 paniers sur 96 tirs dont 10 sur 31 à trois points. 15 lancers francs sur 21. 27 fautes. Eliminés : Cain, DeJong, Young. 49 rebonds (De Jong 10). 22 passes décisives (Payne, Anderson 5). 10 balles perdues.


Payne 10, Smith 16, Vasl 9, Choquet 20, Cain 11 puis Anderson 8, Young 21, Antic, De Jong 14.


 


Que retient-on d’un match comme celui qui a opposé mardi soir le CCRB à Denain (Pro B) ? Les derniers instants bien sûr, les trois prolongations évidemment. La confirmation que la blessure au mollet de Young appartient au passé (il a donné 35 minutes à son équipe et 21 points), que De Jong est entré sans complexe dans le groupe (14 points – 10 rebonds mais 5 fautes) et… qu’il faudra éviter de jouer avec le feu lors des prochains rendez-vous.


Car, les hommes de Nikola Antic ont souffert mardi soir. Menés dès la 5e minute, ils ont dû se contenter de rester dans le sillage des Nordistes emmenés par les surprenants et incisifs Tarpey, Harley, Cazenobe et l’Etats-Uniens Spain. Après dix minutes, les Denaisiens menaient le bal (21-18). Après vingt minutes, l’écart n’avait pas bougé (37-34), les efforts de Cain et Smith ayant été annulés par l’enthousiasme de Wallez et Cie. Après trente minutes, le statu quo était de mise (55-51). L’expérience de Spain avait permis aux hôtes de la soirée de repousser les assauts ccrbistes.


Les Champenois continuaient de s’appuyer sur la variété et le collectif. Cela allait payer puisqu’ils se rapprochaient, égalisaient, passaient même un temps aux commandes (65-66, 38e). Insuffisant toutefois pour boucler l’affaire dans le temps réglementaire. Les Nordistes ne lâchaient rien (70-66, 74-70). Un bonus d’Edouard Choquet relançait le suspense (75-73) et un dunk de Young envoyait tout ce beau monde en prolongation. Pas l’idéal à quatre jours du début de la Pro A.


---------------------------------------


LES TROIS PROLONGATIONS : UN DEUXIEME MATCH


CCRB bat Denain 34-29 (9-9, 5-5, 20-15). Pour Denain, Cazenobe 7, Tarpey 4, Racine 2, Spain 10, Wallez 3, Gillet 3 ; pour le CCRB, De Jong 3, Young 9, Payne 3, Choquet 7, Smith 4, Vasl 2, Anderson 6.


La première prolongation ne semblait pas pouvoir échapper aux Denaisiens « débarrassés » de Cain peu avant la fin du temps réglementaire. De Jong avait bien donné l’avantage au CCRB (75-77) mais Cazenobe, Tarpey and co avaient rapidement comblé leurs supporters (81-77, 43e ; 84-81, 44e). Il fallait un bonus de Payne dans les ultimes secondes pour éviter l’élimination.


Dix minutes supplémentaires ne suffisaient pas à départager les adversaires du jour. Mais, cette fois-ci, c’était le CCRB qui menait les débats dans une période cadenassée (5-5) qui voyait De Jong quitter ses camarades (48e). Une troisième période de cinq minutes allait-elle suffire pour enfin désigner un vainqueur ? La fatigue étirait les défenses. Une aubaine pour Young d’abord (sorti pour cinq fautes à la 53e) puis pour Choquet et pour Anderson en fin de match (les six derniers points marnais).


La question initiale se repose. Que restera-t-il de cette soirée ? Un billet pour les huitièmes et… de la fatigue qui, espérons-le, ne trahira pas le CCRB samedi à l’occasion de la première journée de Pro A.