COUPE DENAIN CCRB


Répétition générale


Le CCRB dispute son dernier match avant championnat ce mardi soir à Denain, qualification pour les huitièmes de finale de la Coupe de France en jeu.


Le CCRB et la Coupe de France, ce n’est pas une grande histoire d’amour ! Pourtant, les hommes de Nikola Antic sont revenus souriants de leur première rencontre il y a une semaine à Gries (71-59). Demoiselle Coupe est une grande voyageuse et elle a invité les Ccrbistes à la retrouver, demain mardi (20 heures), à Denain.  Qu’en sera-t-il de cette deuxième rencontre ? Mark Payne et ses coéquipiers réussiront-ils à  séduire la belle et à la convaincre de leur accorder un nouveau rendez-vous ?


Dans la banlieue de Valenciennes, l’opposition sera plus rude qu’en Alsace lors du tour précédent. Le groupe de Jean-Christophe Prat regorge de joueurs d’expérience comme les anciens « régionaux » Benoît Gillet (RCB 2003-2007) et Pierrick Poupet (CCRB 2012-2013) ou encore Kevin Harley(ex-Poitiers), Jérôme Cazenobe (ex-Souffelweyersheim et Roanne) ou encore l’intérieur US Kyle Spain (Rouen 2013-2014 puis Hyères-Toulon). Si on ajoute à ce cinq majeur des éléments d’avenir (Wallez, Racine, Tarpey), il n’est pas difficile de se persuader du caractère périlleux du déplacement dans le Nord.


ENFIN AU COMPLET ?


Finalement, ce voyage à risques est peut-être une bonne chose à 96 heures du premier match de championnat (samedi à Reims contre Antibes). On peut, en effet, assimiler ce tour de Coupe à une super préparation ou à une répétition générale. Car ce soir, les Ccrbistes se présenteront certainement au complet pour la première fois de la saison. Alex Young a repris du service samedi dernier (7 points en 14 minutes contre Mons-Hainaut) et Nicolas De Jong voudra retrouver le sourire après la non qualification de sa sélection néerlandaise pour l’Euro 2017 (lourde défaite contre l’Allemagne 51-82).


Ce sera aussi l’occasion pour les Ccrbistes de montrer qu’ils savent de plus en plus, de mieux en mieux, mettre leurs qualités individuelles au service du collectif. Les Vasl, Cain, Smith ou encore Choquet montent régulièrement en puissance. Le moment est venu pour leurs partenaires de les imiter afin de s’attirer les bonnes grâces de Demoiselle Coupe.