Preview J25 : CCRB - CHOLET

Prêt pour le money time !


Le CCRB a prouvé au Mans qu’il faudrait compter avec lui jusqu’à la fin de la saison. Premier obstacle : Cholet, demain vendredi à Châlons.


Depuis les deux victoires consécutives obtenues à Paris et au Havre, les choses ne sont plus tout à fait les mêmes. Quoi que Nikola Antic fasse pour appeler à la prudence et à la patience, il est pratiquement acquis que son équipe a assuré le renouvellement de son bail avec l’élite. « On a fait un grand pas vers le maintien », consent le coach du CCRB. « Mais, mathématiquement, rien n’est encore fait. Tout peut évoluer très rapidement surtout avec des semaines à deux matches ».


En attendant le money time du championnat, les Marnais auront besoin de challenges pour ne pas vivre une fin de saison sans relief. Boucler ce deuxième exercice en Pro A en améliorant leur classement 2014/2015 (12e) peut être un objectif à atteindre. Dans cette perspective, Michel Morandais et ses partenaires se doivent de s’imposer ce vendredi (20 heures à Châlons) face aux Choletais.


WOOD LE DECLENCHEUR DE RESULTATS


La mission semble dans les cordes des Ccrbistes qui, jusqu’à présent, se sont toujours imposés  contre CB (deux fois la saison dernière et le match aller dans les Mauges cette année, 79-92). Ce costume de « bourreau des Choletais » pourrait cependant se retourner contre eux ou plutôt être utilisé par Jérôme Navier, le coach choletais, pour titiller la fierté de ses joueurs.


Question ruse, Nikola Antic n’est pas en reste. Il connaît les forces de son rival du jour. Tout le monde connaît le grand talent de DaShaun Wood. Depuis l’arrivée du petit meneur américain, début janvier, Cholet a redressé la barre, signé cinq succès (en huit journées) et, comme le CCRB, quasiment assuré son maintien. « C’est le déclencheur des bons résultats de Cholet.  Il sait rendre ses partenaires meilleurs », annonce Nikola Antic. Il sait aussi affoler les défenses, toutes les défenses  (16,5 pts – 5,6 passes).


UNE MISSION POUR MC CONNELL ET LESCA


Le groupe champenois saura-t-il limiter le rendement de Wood à défaut de la faire déjouer ? « Je n’ai pas le type de joueurs capables de le limiter », reconnaît le technicien du cru. A défaut de pouvoir compter sur un un Joss-Rauze ou un Edi, Nikola Antic a-t-il une solution ? « On a deux meneurs, on va juger leurs qualités de défenseurs ». La mission de Mickey McConnell et de Rémi Lesca sera donc double : mener la vie dure au meneur choletais mais aussi orchestrer le jeu du CCRB.


S’ils parviennent à perturber le rendement de Wood, ils auront effectué une bonne partie du chemin. En sevrant de ballons des intérieurs comme Holloway, De Jong ou Trapani, le CCRB se facilitera la tâche. Mais, il faudra à nouveau  afficher sérieux et rigueur, dès les premières possessions (comme au Mans) pour décrocher leur 11e succès… et se rapprocher de ce maintien mathématique qui ne quitte pas une seule seconde les pensées de Nikola Antic.