Preview J23 : CCRB - DIJON

Le mur dijonnais


Face aux Bourguignons de la JDA, les Ccrbistes vont devoir se montrer performants devant le cercle adverse.


Et si le CCRB exorcisait ses démons dijonnais une bonne fois pour toutes ? Depuis sa naissance au basket professionnel, l’union marnaise a rencontré à cinq reprises la JDA pour quatre défaites et une victoire. Ces revers ont été parfois douloureux, témoins le premier rendez-vous avec les Bourguignons (42-72 en Pro B) ou bien leur dernière confrontation (92-68) le 12 décembre dernier).


Alors oui, il est grand temps de ranger ces (mauvais) souvenirs tout au fond du placard. Samedi à Reims (20 heures), les circonstances s’y prêteront puisque les Ccrbistes ont remporté leurs deux dernières rencontres sur les planchers de Paris et du Havre. Ces succès ont pratiquement validé le « ticket Elite » des protégés de Nikola Antic pour la prochaine saison leur offrant une fin d’exercice sans pression. « Le match est plus important pour eux que pour nous », affirme le coach du cru. « S’ils perdent, les play-offs seront plus compliqués à décrocher ».


SUR LA LANCEE DU HAVRE


Bien sûr, Michel Morandais et ses partenaires voudront s’imposer devant leurs supporters. « Cela fait presque un mois et demi que l’on n’a pas joué à Reims (victoire 98-69 contre Gravelines)», rappelle le technicien champenois. « Il faut qu’on confirme nos deux succès à l’extérieur devant nos supporters ». Attention, même si la pression paralysera davantage les bras bourguignons que ceux des Marnais, la soirée sera tout sauf facile pour le CCRB.


« Ils vont certainement commencer en jouant dur, en misant sur leur agressivité défensive », prévoit Nikola Antic. « J’espère qu’on aura assez de réponses, offensives et défensives ». Face à une formation équilibrée, possédant des intérieurs mobiles (Cain, Alingué), utilisant à merveille son banc (la JDA tourne à neuf), le CCRB devra donc évoluer sur sa lancée havraise tout en espérant que ses éléments un peu en retrait haussent leur niveau de jeu.


LES SANGSUES DE COTE D’OR


Plutôt à l’aise offensivement ces derniers temps (101 pts contre Chalon et Paris, 94 contre Le Havre), le CCRB va devoir à nouveau faire preuve d’efficacité, de réalisme, d’imagination. Car les Dijonnais sont passés maîtres dans l’art de dresser un mur devant leur cercle. Sur leurs six derniers matches, ils n’ont encaissé que 66 points en moyenne, sur leurs trois derniers, 56 seulement.


L’objectif, la mission, sera de se débarrasser de ces sangsues venues de Côte d’Or. On a nommé, dans l’ordre des plus fines gâchettes, l’ailier CJ Williams (12,8 pts), l’intérieur Cain (11,2), l’autre ailier Hesson (10,8), les  arrières et meneurs Brooks (7,5), Holston (7,2), Julien (6,3), le deuxième big man Alingué (7,1) ou encore les hommes de devoir Judith (5,4) et Dinal (4), la difficulté étant de savoir quel(s) sera (seront) les hommes en forme du jour.


S’ils parviennent à démêler l’écheveau dijonnais, les Ccrbistes ne seront pas loin de la perf du jour…